Conseils photo

Comment gagner de l’argent avec votre appareil photo : transformez vos photos en cash

Rédigé par Image Numérique

Vous voulez faire du profit avec vos images ? Vous avez besoin d’un complément de revenu ? Portraits, événements ou beaux-arts, peu importe votre crédo, voici comment faire.

Si la photographie est pour vous plus qu’un simple loisir, vous avez très certainement déjà pensé à vous faire de l’argent avec vos photos. Bien que le monde des photographes professionnels puisse sembler effrayant, il n’y a jamais eu autant de possibilités qu’aujourd’hui pour exposer vos talents.

Avec une multitude de genres de photographies et des appareils plus abordables que jamais, il est temps de vous jeter dans le bain des pros. Cet article vous détaille différentes possibilités pour gagner de l’argent avec votre appareil photo, le bon kit à acquérir et comment vendre vos images au plus grand nombre.

Comment gagner de l’argent en photographiant des portraits

Alors que certaines catégories de photographies sont passées de mode ces dernières années, les portraits ont tenu bon. Les parents auront toujours envie d’avoir de belles photographies professionnelles de leurs enfants et les mannequins en devenir auront toujours besoin de tirages de qualité pour leur book. Bien que la concurrence soit rude dans ce secteur, il n’y a pas de raison qu’un photographe possédant de solides bases techniques et un goût pour l’autopromotion ne perce pas.

1. Pouvoir parental

Les photos de famille sont un gros marché et se lancer dans ce secteur peut apporter de bons revenus. Les parents étant toujours à l’affut de bonnes promotions, il est efficace de se lancer en proposant des réductions – en particulier lors des vacances scolaires lorsque parents et enfants sont disponibles pour un shooting. N’oubliez pas d’afficher votre site web ou page Facebook dans les écoles pour attiser la curiosité.

2. Le mannequinat

Conseil de pro : Si vous photographiez des portraits et surtout si vous vous déplacez sur le terrain, soyez sûr de souscrire une assurance appropriée dans le cas où quelqu’un se blesse ou que la propriété soit endommagée.

Les mannequins désireux de se faire photographier pour garnir leur book sont à la recherche d’un professionnel reconnu et fiable. Vous inscrire sur un site tel que Model Mayhem vous donnera l’opportunité de vous construire une réputation de photographe de confiance au travers d’avis et de recommandations. De plus, travailler avec plusieurs mannequins vous permettra de vous constituer un réseau de modèles pour répondre aux commandes de vos futurs clients.

3. Les baby-boomers

La photographie de bébés est une des tendances actuelles jouissant d’une popularité croissante ces dernières années. Et plutôt que de classiques photos studio, les parents apprécient les portraits plus naturels de leurs nouveau-nés, à la manière d’un reportage. Des cours de photographie dédiés sont organisés un peu partout en France pour vous aider à apprendre comment manipuler et faire poser les bébés en toute sécurité. Ces cours sont également une opportunité de vous créer un réseau et de vous constituer des contacts parmi les professionnels du secteur.

Comment gagner de l’argent en tant que photographe de mariage

Attention, photographie sous haute tension ! En photographiant un mariage, vous êtes responsable d’immortaliser le plus beau jour de la vie d’un couple.

Ici, pas de deuxième pose ni de deuxième chance. Il vous faudra donc être très efficace pour offrir des résultats de qualité. En parallèle à de grandes compétences en photographie, il vous faudra être un excellent communiquant pour organiser l’événement en amont et vous assurer de capturer les instantes clés au bon moment.

Les meilleurs photographes de mariage donnent une impression de facilité déconcertante, mais ce genre d’événement vous demandera implication et concentration totales.

1. Second photographe

Si vous souhaitez faire vos premiers pas dans la photographie de mariage mais que ne vous sentez pas assez sûr de vous pour débuter en solo, il peut être sage de faire office de second photographe auprès d’un photographe déjà établi dans le milieu.

Le second photographe est le plus souvent chargé, au début de la journée, d’immortaliser la préparation du marié, tandis que le photographe principal se concentre sur la mariée. Plus tard dans la journée, il s’occupe des photographies générales à l’aide d’un téléobjectif avant d’assister le photographe pour les lumières et les poses lors des clichés plus formels.

Conseil de pro : Maximisez la rentabilité en incluant les tirages et les albums dans vos tarifs. Cela vous sera plus profitable et déchargera le couple d’une tâche.

Officier en tant que second photographe vous sera bénéfique sur plusieurs plans ; en plus de vous habituer à travailler sous pression, vous pourrez très certainement emprunter le matériel du photographe principal et vous construire ainsi une expérience des différents équipements.

2. Organisation et recherche

Il est très important d’avoir en tête que pour offrir à vos clients une prestation haut-de-gamme, il vous faudra consacrer un certain temps à l’organisation en amont. Le travail commence bien avant le jour du mariage, puisque de nombreux photographes offrent au couple une séance de photographies de fiançailles. Cela vous permet non seulement d’augmenter vos tarifs mais, plus important, cela vous donne un moment précieux en compagnie du couple, dans un environnement calme, pour construire un rapport de confiance qui vous mettra plus à l’aise pour le jour J.

Aux côtés de la séance photo de fiançailles, il faut bien évidemment prendre le temps de visiter les lieux du mariage et de la réception pour s’imprégner des volumes et de la configuration des bâtiments.

3. Compétences sociales

La photographie de mariage demande de grandes compétences en communication. Vous devrez apprendre à être chaleureux et accessible, mais également assez ferme pour vous assurer que votre travail puisse être réalisé dans de bonnes conditions.

Rassembler et positionner plusieurs groupes en un seul endroit à l’instant où la lumière est bonne n’est pas chose aisée. N’hésitez pas à planifier l’ordre des photographies à prendre et de garder une liste des photos prises afin d’être sûr d’avoir ce qu’il vous faut.

Comment gagner de l’argent avec des photographies événementielles

La photographie événementielle est un terme générique qui englobe de multiples catégories. De la photographie sportive aux photographies de concerts et des événements de charité aux salons automobiles, les événements sont toutes les situations dans lesquelles vous, le photographe, n’êtes pas en plein contrôle des opérations.

Cela peut s’avérer particulièrement fructueux pour un photographe désireux de gagner de l’argent avec son appareil photo à temps partiel, puisque la majorité des événements se déroule le soir ou les week-ends. Voici les éléments importants à connaitre à propos de cette catégorie de photographie exaltante.

1. Obtenir un accès

Le dénominateur commun pour toute photographie événementielle sera en premier lieu votre capacité à obtenir un accès à l’évènement. Cet accès vous donnera la permission de photographier l’événement et, dans la majorité des cas, vous donnera accès à des zones interdites au public – le long du terrain dans la photographie sportive ou au pied de la scène lors d’un concert.

Présenter votre portfolio aux organisateurs est un bon moyen d’engager la conversation, de nouer des relations et de vous assurer un accès. La capacité à travailler sans supervision et sous pression est indispensable pour qui envisage de se lancer dans la photographie événementielle.

2. Donner de son temps

Conseil de pro : Au lieu de s’encombrer avec un sac volumineux, un système de ceinture portant vos objectifs et accessoires et plus adapté pour la photographie événementielle.

La photographie événementielle peut être une activité très exigeante, nécessitant de longues heures de travail et de transport d’équipement. Il est donc nécessaire de posséder un bon niveau de forme physique. Les événements mondains se prolongent tard dans la nuit et des événements sportifs peuvent nécessiter que vous arriviez bien avant le début des festivités, souvent tôt le matin.

3. Revenu complémentaire

La photographie événementielle offre une opportunité unique de gonfler les profits de ceux désirant gagner de l’argent grâce à leurs photographies. Qu’il s’agisse d’invités à un diner d’affaires ou de participants à une épreuve sportive, tout le monde apprécie repartir avec un tirage souvenir.

Il est également intéressant de disposer d’une imprimante sur le lieu même de l’événement et de vendre des tirages quasi-instantanés sur place. Cela ajoutera cependant en complexité à votre tâche et vous obligera à travailler à toute vitesse pour obtenir des images prêtes à l’impression en un court laps de temps. Pour vous aider, vous pouvez tout à fait embaucher quelqu’un pour s’occuper de l’impression et de la relation avec les clients pendant que vous vous attelez au traitement des images.

4. Maitrise de la technologie

Les photographes événementiels doivent la plupart du temps retoucher leurs images sur place. Alors que la majorité des photographes ont le luxe de retourner au bureau, se faire un bon café et retoucher leurs images en prenant leur temps, ces événements vous demanderont de fournir des images en quelques heures, si ce n’est quelques minutes.

Cela nécessite une très bonne connaissance non seulement de Lightroom et de Photoshop, mais également d’un logiciel capable d’envoyer rapidement un grand nombre de données, tel qu’un client FTP. Mettre à jour votre ordinateur portable et ses logiciels est une priorité. Nombreux sont les photographes événementiels à photographier en JPEG pour gagner du temps.

Comment gagner de l’argent avec les banques d’images

Quand des journaux, des magazines ou des sites Web ont besoin d’une image, ils n’ont souvent ni le temps ni l’argent pour engager un photographe professionnel. Dans ces circonstances, les éditeurs se tournent régulièrement vers les banques d’images en ligne dans lesquelles on trouve un grand nombre d’images de sujets divers et variés.

Si une histoire nécessite par exemple la photo d’une espèce de fleur bien particulière, des banques d’images telles que Alamy ou Getty auront tout un stock d’images de ce type de fleur. La plupart de ces sites autorisent l’inscription instantanée, d’autres contrôlent votre travail avant de le publier dans leur banque.

1. Pourcentages

Soyez bien conscients que les banques d’images en ligne prennent un pourcentage sur chaque vente, ce qui réduit vos profits. Il est intéressant de s’informer sur les différentes banques d’images et de définir laquelle représente la meilleure opportunité pour le photographe. Ces pourcentages varient de 60/40 en faveur du photographe jusqu’à 80/20 en faveur du site. Ces dernières années, les nouvelles banques d’images ont offert de meilleurs taux.

2. Haute qualité

Conseil de pro : Conservez vos images dans un dossier pour les retrouver rapidement. Classez les images chronologiquement ou par localisation. Faites des sauvegardes pour prévenir une panne de votre disque dur.

Les banques d’images en ligne ont des procédures de contrôle qualité très strictes qui pourraient vous obliger à changer votre manière de travailler. Les exigences en matière de taille d’image minimum font que vous ne pouvez pas simplement rogner vos images pour les recadrer car elles pourraient alors tomber sous le seuil de taille minimale acceptable. Si vous êtes du genre à photographier sans réfléchir et à arranger la composition de l’image en post-production, vous allez sûrement devoir passer à un mode de travail plus discipliné.

3. Retouche excessive

Tout comme les restrictions de taille des fichiers, beaucoup de banques d’images ont leurs exigences en matière de degré de retouche des images. Généralement, la modification de la colorimétrie et du contraste ainsi que l’amélioration de la netteté sont tolérés, mais les effets, comme modifier totalement le rendu d’un ciel par exemple, ne sont pas autorisés.

4. Légende et informations

Lorsque qu’il s’agit de banque d’images, une bonne photo ne suffit pas. Pour accompagner votre photo, vous devez également ajouter les informations clés à propos de son sujet, son lieu de prise et autres détails qui faciliteront la tâche de l’acheteur dans sa quête de l’image voulue.

Ce « légendage » (captioning) peut être chronophage et doit être pris en compte dans votre temps de travail. Une technique efficace est de définir un certain nombre de mots clés dans Lightroom, pouvant être associés à l’image lorsque vous l’importez. Une fois ajoutés, ils font partie intégrante des métadonnées de l’image – c’est-à-dire les informations à propos de l’appareil photo utilisé, l’objectif, les paramètres d’exposition etc…

Les banques d’images ont besoin de ces légendes et les photographes intéressés par ce mode de photographie se doivent d’être informés des exigences supplémentaires de la part de ces sites Web.

Comment gagner de l’argent avec des ateliers de photographie

Si vos connaissances en photographie sont suffisamment solides et que vous appréciez le contact humain, une autre bonne manière de gagner de l’argent avec votre appareil photo est de proposer des ateliers de photographie. Dans ceux-ci, vous accompagnerez des collègues photographes pour leur faire bénéficier de votre savoir et les aider à progresser.

1. L’embarras du choix

La photographie a le vent en poupe depuis une dizaine d’années, avec de nombreux photographes désirant apprendre auprès de professionnels. Qu’il s’agisse de cours de photographie de paysages ou d’ateliers pour maîtriser la retouche et l’impression, le secteur est assez vaste pour offrir la possibilité de s’y implanter.

Certains ateliers ne durent qu’une demi-journée ou une journée, tandis que d’autres se prolongent sur plusieurs jours. De la même façon, certains ateliers offrent une possibilité d’hébergement tandis que d’autres imposent de s’y déplacer chaque jour.

2. Trouvez un créneau

Conseil de pro : Avant de lancer votre propre atelier, pourquoi ne pas aller en essayer un par vous-même ? Cela vous permettra de constater les choses à faire et à ne pas faire.

Tout comme en composition d’image, trouver l’élément qui rendra votre atelier unique vous permettra de vous élever au-dessus du lot. Cela peut être une expertise dans un domaine bien particulier ou la maîtrise d’une technique spécifique telle que le HDR ou la photographie en noir et blanc – tout ce qui vous distinguera des autres ateliers fera la différence au moment de monnayer vos talents.

Donner accès à des zones réglementées telles que le bord de piste d’un circuit automobile peut rendre votre atelier attrayant si vous y parvenez. Emmener vos apprentis photographes au plus près de la faune est un autre exemple de caractéristique qui pourrait rendre votre atelier populaire.

3. Restreignez votre public

Il est tentant de faire beaucoup de chiffre en inscrivant le plus d’élèves possible à votre atelier. Néanmoins, il faut tout d’abord penser à l’expérience offerte aux clients. Leur ressenti ne sera pas bon si n’avez pas le temps de vous occuper de chacun d’entre eux convenablement. Pour les novices en matière de direction d’ateliers, de petits groupes de trois ou quatre personnes sont idéaux pour débuter.

De même, offrir des cours particuliers est une bonne alternative en matière d’ateliers pour débuter dans le milieu. Bien que moins rentable, vous inonderez le participant d’attention, ce qui peut vous être bénéfique en terme de réputation. Les questions posées par vos élèves au sein de petits groupes vous feront énormément progresser en vue de proposer des ateliers à un plus grand public.

4. Une opportunité de voyager

Si vos compétences linguistiques sont aussi développées que vos talents de photographe, vous pourrez envisager d’organiser des ateliers sur le terrain. Être bon communicant et savoir proposer des accès à des endroits originaux à l’étranger vous permettra de voyager aux frais de vos élèves.

Comment gagner de l’argent avec la photographie artistique

Si vous envisagez de gagner de l’argent à l’aide de votre appareil photo après un certain nombre d’années d’expérience, vous possédez probablement bon nombre de clichés saisissants dans votre disque dur. Les banques d’images en ligne sont une option, nous l’avons vu précédemment, mais si votre travail a pris une orientation plus créative et ésotérique, vous pourriez tenter une incursion dans le monde des beaux-arts et en tirer de beaux revenus.

1. La bonne plateforme

Il n’a jamais été aussi facile qu’aujourd’hui de vendre des tirages artistiques, grâce à un large panel de sites Web offrant une expérience d’achat complète aux clients visitant vos galeries. La plupart des sites vous permettront de créer des galeries privées protégées par un mot de passe et donnant la possibilité aux clients de choisir leurs tirages et leur mode de paiement sécurisé en ligne. Grâce à cette technologie, vous serez payé bien plus rapidement pour vos photographies artistiques et pourrez ainsi conserver le bénéfice de vos ventes ou le réinvestir dans du matériel.

2. Faites la promotion de votre travail

Conseil de pro : Si votre popularité décolle, s’offrir les services d’un agent vous ouvrira les portes de grandes galeries et pourra aboutir à des expositions.

La clé en matière de vente de tirages, c’est la promotion de votre art et la construction d’une réputation solide autour de votre travail. Investir dans des campagnes de publicité sur Facebook et Instagram pourrait vous aider à rassembler un public et générer du trafic sur votre site Web.

S’associer avec des collègues photographes artistiques est une bonne alternative pour vous constituer une base de travail et vous lancer en tant que marque. En rencontrant et en travaillant avec d’autres photographes, vous pourrez mettre en commun vos ressources pour partager un espace d’exposition par exemple, ou diviser des frais d’impression.

3. Médias alternatifs

La photographie artistique ne se limite pas aux tirages. Beaucoup d’artistes commercialisent des beaux livres contenant une sélection de leurs travaux ou bien vendent des clichés inédits pour orner les couvertures de romans. Enfin, les fabricants de cartes de vœux sont perpétuellement à la recherche de nouvelles photographies artistiques pour leurs produits. Les clichés de paysages, de nature ou de faune sont des classiques, alors faites de même et contactez ces entreprises en leur fournissant un lien vers votre portfolio.

4. Choisissez le bon fournisseur

Si vous vendez à un client un tirage d’art imprimé sur du papier bas de gamme à l’aide d’une encre médiocre, vous êtes quasiment sûr de ne plus jamais recevoir de commandes de sa part. Vous devez choisir méticuleusement vos produits pour vous assurer que vos tirages impressionnent vos acheteurs. Prenez votre temps et recherchez les meilleurs imprimeurs de votre région ou optez pour un service en ligne.

Pendant que vous y êtes, jetez un coup d’œil aux autres services qu’offre votre fournisseur – en commercialisant des produits innovants comme des tirages à l’acrylique ou autre nouveauté, vous surprendrez vos clients et gonflerez vos revenus. N’hésitez pas à varier les formats pour créer des séries limitées.

Comment acheter le bon boitier et les bons objectifs

Un équipement professionnel ne se limite pas à un nombre de pixels élevé : La qualité de fabrication est également cruciale. Après tout, il est fort probable que vous utilisiez ce kit en toutes circonstances, alors mieux vaut qu’il soit près à encaisser les affres d’un usage professionnel intensif. Prenons un instant pour passer en revue les éléments essentiels qui devraient figurer dans le sac de tout bon photographe pro.

Boîtiers

La plupart des photographes professionnels utilise des boîtiers reflex équipés de capteurs plein format, bien que les hybrides plein-format deviennent de plus en plus populaires auprès des avertis et des pros.

Ces capteurs plus larges offrent un plus grand nombre de pixels que leurs alternatives, les images sont donc plus détaillées et peuvent être utilisées à plus grande taille – indispensable si vous pensez tirer des clichés au format poster.

Les capteurs plein format offrent aujourd’hui jusqu’à 50 mégapixels. Beaucoup sont également équipés d’un double emplacement pour carte mémoire afin de pouvoir créer immédiatement une copie de sauvegarde des images ou augmenter votre espace de stockage disponible lorsque vous êtes sur le terrain.

Boitiers recommandés :

Objectifs

Lorsqu’ils choisissent leurs objectifs, les photographes professionnels ont un faible pour les objectifs à grande ouverture

Non seulement ils offrent une plus grande vitesse d’obturation – un must en conditions de basse luminosité – mais la profondeur de champ restreinte qu’ils créent ouvre également de multiples possibilités créatives. Un objectif polyvalent tel qu’un 24-70mm f/2.8 est capable de faire face à la majorité des situations.

Objectifs recommandés :

Logiciels

Les programmes Adobe font consensus dans le milieu professionnel avec des standards comme Photoshop ou Lightroom, qui à eux deux couvrent tous vos besoins en matière de traitement d’image et de post-production.

La bonne nouvelle, c’est que le service Adobe Creative Cloud vous permet de payer mensuellement pour ces programmes plutôt que d’avoir à dépenser une grosse somme en une seule fois.

Il existe bien sûr des alternatives telles que Skylum, Serif, DxO et Corel – tout est question de préférence personnelle.

Logiciels recommandés:

  • Adobe Creative Cloud (Photoshop et Lightroom)
  • Skylum Luminar 2018
  • Affinity Pro

Kits d’éclairage

Si vous travaillez en studio, il existe une multitude de kits pour vous et notamment des packs de chez Profoto, Elinchrom ou Bowens. Si vous photographiez sur le terrain, il peut être avantageux d’opter pour un kit portable. Encore une fois Profoto et Elinchrom sauront vous fournir ce dont vous avez besoin.

Kits recommandés:

Sacs

Une fois votre équipement professionnel acquis, il vous faut un sac résistant ou une mallette pour protéger votre investissement. Peli et Vanguard disposent d’une gamme de mallettes « indestructibles » tandis que Lowepro et Think Tank proposent des sacs à dos pour usage professionnel intensif.

Accessoires additionnels

Aux côtés des filtres et des trépieds, ne faites pas l’impasse sur un bon support de sauvegarde. Vos images sont votre monnaie d’échange, pensez à les conserver en lieu sûr.

Comment promouvoir vos photographies

Il n’y a aucun intérêt à capturer d’incroyables images que personne ne verra jamais ! En tant que photographe professionnel, votre travail ne se limite pas à appuyer sur le déclencheur. Vous avez plusieurs casquettes : comptable, éditeur de photographies, chef du repérage et bien sûr, directeur du marketing.

Personne ne fera le fastidieux travail de promotion à votre place, mais il existe des petites astuces qui vous permettront de faire décoller votre petite entreprise. Pour beaucoup, le marketing tient de la sorcellerie, mais il faut garder les pieds sur terre : il vous suffit d’utiliser tous les moyens disponibles pour faire savoir au monde entier que vous êtes photographe et qu’il faut vous embaucher ou vous passer commande. Voici six idées pour mettre le pied à l‘étrier.

Emportez toujours des cartes de visite

Un des moyens les plus simples et les moins chers de promouvoir votre art est d’investir dans des cartes de visites et de les avoir sur vous en toutes conditions. Les opportunités sont plus fréquentes que vous ne le pensez et de nombreuses personnes viendront vers vous et vous diront rechercher les services d’un photographe, alors soyez-y préparé !

Un jeu de 50 cartes de visites de qualité n’est pas coûteux, mais souvenez-vous que ces cartes sont le reflet de votre entreprise, alors évitez le papier bon marché de mauvaise qualité.

Créez un portfolio en ligne

La meilleure décision que puisse prendre un photographe professionnel est de se créer un site Web sur lequel les clients potentiels peuvent non seulement voir, mais également acheter ses œuvres.

Il existe une multitude de plateformes offrant ce type de services, vous n’aurez que l’embarras du choix. De nombreux sites Web offrent un service complet d’exposition de votre travail, affichant des liens directs vers vos réseaux sociaux et incluant un panier et un service de paiement directement en relation avec un imprimeur, pour honorer vos commandes sans bouger le petit doigt.

Si vous le pouvez, passez à l’étape supérieure et créez un nom de domaine propre pour votre site Web.

Bloguez à propos de votre travail

En parlant régulièrement à votre public de votre manière de travailler, cela lui donne un aperçu de votre approche de la photographie, de votre équipement et du processus jusqu’au produit fini. Cela peut influencer les clients dans leur décision de vous embaucher – et un photographe débordé est un photographe plébiscité.

Partager cette activité sur un blog encourage également le public à revenir régulièrement pour lire de nouveaux articles. Les blogs peuvent bien sûr être partagés sur votre page Facebook.

Jetez-vous dans le grand bain des réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux ont changé durablement le fonctionnement de l’industrie de la photographie. Une photo devenue « virale » peut catapulter un photographe sur le devant de la scène et lui prodiguer une exposition majeure.

Tout photographe souhaitant gagner de l’argent à l’aide de son appareil photo devrait se créer une page Facebook – C’est gratuit et ne prend que quelques minutes à créer, puis quelques secondes à actualiser. Il en va de même pour Instagram, une très bonne plateforme de partage de photos et de vidéos.

Exposez vos tirages

Si vous souhaitez vendre vos tirages en dehors d’internet, approchez les entreprises locales de votre région telles que les restaurants indépendants. Discutez avec le responsable et demandez-lui s’il serait intéressé d’exposer quelques-uns de vos tirages. C’est une bonne affaire pour les deux partis : vous offrez votre travail à la vue d’un nouveau public, et l’entreprise bénéficie d’une décoration murale gratuite !

Vous pouvez même aller plus loin et faire don d’un de vos tirages à votre hôpital local. Vous faites non seulement une bonne action mais vos photographies touchent encore plus de clients potentiels.

Participez à des salons

Les salons consacrés à la photographie sont d’excellents endroits pour faire des rencontres et étendre votre réseau et les plus grandes marques y sont présentes. Sur place, vous pourrez négocier du matériel à prix réduit, échanger avec des professionnels de votre secteur et rencontrer bon nombre d’influenceurs pouvant vous aider à guider votre carrière professionnelle débutante.

A propos de l'auteur

Image Numérique

Commenter