Tutoriels

10 erreurs fréquentes en photographie et comment les éviter

Rédigé par Image Numérique

Prenez les bonnes habitudes lorsque vous prenez et éditez vos photos et vos efforts paieront.

Que vous soyez un néophyte en photographie ou que vous cherchiez à vous perfectionner, il y a beaucoup de mauvaises habitudes faciles à prendre. Voici les 10 erreurs les plus courantes qui vous empêchent de prendre les photos idéales.

1. Ne pas utiliser le bon matériel

Bien trop souvent, les photographes (et particulièrement les débutants) dépensent toutes leurs économies dans l’appareil photo le plus cher qu’ils peuvent se payer. C’est la plupart du temps un appareil avec un capteur à haute résolution et comprenant les dernières technologies, mais cela ne vous laissera que peu d’argent pour les objectifs. Vous vous retrouverez avec des objectifs à ouverture variable de milieu de gamme. C’est comme acheter une Ferrari et essayer de la faire rouler avec de l’huile premier prix. Vous n’aurez tout simplement pas les meilleures performances.

A la place, si vous voulez débuter en photographie, essayez de répartir votre budget pour un meilleur équilibre. Achetez un bon boitier, mais prévoyez de garder une part du budget pour un bon objectif à ouverture rapide. Un objectif 24-70mm f/2.8 n’est pas bon marché, mais c’est un bon investissement. Il existe même des objectifs de constructeurs tiers, moins couteux et aux performances tout à fait respectables. Cela vous permettra de faire face à la plupart des situations tout en prenant le temps de réfléchir à un objectif supplémentaire qui vous serait adapté. Peut-être un grand-angle ou un macro ?

2. Négliger les petits détails

Personne ne veut être à court de batterie ou de mémoire au milieu d’une séance photo. Les appareils d’aujourd’hui ont de meilleures batteries que par le passé, mais même les batteries grande capacité des Reflex finissent à plat, alors autant faire des réserves.

Vous pourrez être tentés d’acheter des batteries de sous-marque devant les prix réclamés par les ténors du secteur. Elles sont souvent moins chères, mais faites attention à ce qu’elles respectent toutes les exigences en matière de sécurité.

En matière de cartes mémoire, leur capacité augmente exponentiellement et leur prix s’effondre, alors n’hésitez pas à en avoir d’avance. Les appareils récents ont souvent un double emplacement pour carte mémoire, ce qui permet aux photographes d’augmenter leur capacité de stockage ou même de faire une sauvegarde instantanée.

3. Ne pas nettoyer son équipement

Les appareils photo sont les outils du photographe, et comme tout outil, ils ont besoin d’entretien. À chaque fois que je rentre d’une séance photo, je vide le sac de l’appareil et nettoie chaque pièce au chiffon microfibre, avant de toutes les ranger dans un étui rigide pour leur protection.

Il y a cependant un élément de la maintenance que vous devrez peut-être laisser à un professionnel. Malgré toute la précaution lors des changements d’objectif, des petites poussières viendront toujours se loger dans le boitier et sur le capteur, ce qui affectera la qualité d’image et augmentera votre temps de post-production pour les effacer.

Votre appareil aura sûrement un mécanisme de nettoyage de capteur intégré, mais les taches les plus coriaces peuvent le mettre en échec. Vous pouvez investir dans un kit de nettoyage de capteur et apprendre à l’utiliser, ou alors le faire nettoyer par un professionnel tous les six mois. C’est un service que proposent désormais de nombreux magasins de photographie.

4. Négliger le repérage des lieux

Si vous photographiez des portraits ou des paysages, vous saurez comment un lieu peut faire ou défaire une photo. Le repérage d’un lieu ne devrait cependant pas débuter lorsque vous garez la voiture et sortez l’appareil du sac. Si vous ne vous donnez que peu de temps de reconnaissance, il est probable que vous ne vous contentiez que d’un lieu médiocre.

La solution, c’est de faire un repérage à l’avance. Utilisez Google Maps et le mode Street View, ainsi que 500px ou autre site d’hébergement d’images pour vous donner une idée de ce qu’il est possible de réaliser aux endroits voulus.

Informez-vous également des conditions lumineuses, comme la position du soleil dans le ciel à certaines heures. Des applications telles que PhotoPills peuvent vous dire quand et où le soleil va se lever à une date et un lieu choisi.

5. Toujours photographier à hauteur d’homme

Les débutants en photographie font souvent des erreurs de composition car la maitrise de l’équilibrage des points de focalisation dans le cadre n’est pas innée. Suivre la règle des tiers peut aider dans de nombreuses situations, mais une manière plus rapide de s’épargner des compositions banales est de prendre sa photo d’une autre position qu’à hauteur d’homme.

Pourquoi ? Car c’est la vue que nous avons l’habitude d’avoir avec nos propres yeux. Pour que vos images se démarquent, il faut qu’elles bousculent les habitudes. Une position en hauteur, comme avec un drone par exemple, peut être efficace et un point de vue en contre-plongée extrême est saisissant pour les clichés de nature, montrant au spectateur le monde à travers les yeux d’un ver de terre.

6. Copier le style d’un autre photographe

Certaines erreurs que font les photographes ne sont pas liées à leur équipement mais plutôt à leur approche de création de l’image. Il est de nos jours très aisé d’avoir accès au travail de milliers de photographes et d’essayer de copier leur style. C’est parfois un éclairage particulier ou une combinaison-signature d’une distance focale et d’un sujet (un portrait en fish-eye par exemple). Il n’y a pas de mal à s’inspirer de belles photo, mais copier un cliché est une erreur. Cherchez à développer votre propre style et vous progresserez bien plus rapidement.

7. Ne pas avoir son appareil à portée de main

Combien de fois avez-vous fait l’erreur de laisser votre appareil à la maison avant d’apercevoir des sujets parfaits baignés d’une superbe lumière qui auraient fait une image magnifique ?

Garder son appareil à portée de main vous permettra de capturer un cliché à chaque fois que l’inspiration viendra et vous évitera les opportunités manquées. Évidemment, on ne peut pas emporter son réflex partout, mais même de petits appareils de poche permettent aux photographes de réaliser des images créatives avec un minimum de bruit et une profondeur de champ restreinte.

8. Se reposer sur la post-production

Les appareils d’aujourd’hui sont capables de capturer des fichiers Raw remplis d’information. Ces fichiers sont utilisés pour cacher une multitude d’erreurs d’exposition, permettant de sortir des sujets de l’ombre sur des images sous-exposées par exemple.

Il est cependant aisé de faire l’erreur de se reposer sur la post-production. Obtenir une bonne exposition à la prise de la photo est plus valorisant que de corriger les pixels dans Adobe Lightroom.

Par ailleurs, il est courant que les photographes poussent des paramètres comme la saturation ou la luminosité bien trop fort, ce qui affecte non-seulement la qualité d’image mais ne rend également pas forcément justice au cliché. Toute personne ayant vu une image HDR « cramée » sait à quel point cela peut être criard.

9. Utiliser des filigranes lors du partage

On lit tous les jours l’histoire du photographe dont les images sont volées sur internet et cela peut conduire les plus inquiets photographes à prendre des dispositions drastiques : ajouter des filigranes à leurs clichés avant de les importer sur les sites de partage.

C’est un choix personnel, bien sûr, mais je pense que c’est une erreur. Quelque chose qui distrait le spectateur de la beauté de l’image n’est jamais bon. Si quelqu’un veut réellement voler votre image, ils trouveront le moyen de rogner l’image ou d’effacer le filigrane. Protégez-vous en ne diffusant vos images qu’en petite taille pour décourager quiconque voudrait les réutiliser.

10. Abandonner trop facilement

La photographie est une activité qui peut amener ses adeptes à penser que le monde entier est contre eux.  La mésaventure la plus fréquente, c’est bien évidemment la variabilité du temps, qui peut faire tourner votre journée photo en extérieur au cauchemar. Combien de fois ai-je mis un réveil aux aurores pour capturer un lever de soleil, pour n’être au final accueilli que par un gros nuage gris ?

L’erreur, c’est d’abandonner trop facilement, et l’astuce, c’est de savoir s’adapter aux conditions. Si la journée est maussade, essayez le noir et blanc ou utilisez un filtre ND avec un long temps d’exposition pour diluer les nuages en un résultat plus aérien. Sinon, réfléchissez à ce que vous pourriez faire en intérieur avec une macro, une nature morte ou pourquoi pas un portrait si vous avez un cobaye sous la main.

A propos de l'auteur

Image Numérique

Commenter