Tutoriels

10 astuces pour tirer le meilleur parti de votre Canon

Rédigé par Image Numérique

De l’économie de batterie à la prolongation du mode rafale, utilisez ces conseils pour progresser.

Les boitiers à objectifs interchangeables et compacts Canon contiennent tellement d’options qu’il est fréquent de passer à côté de certaines d’entre-elles. Voici dix astuces pour tirer le meilleur parti de votre appareil Canon.

1. Comprenez le fonctionnement de la correction automatique de luminosité

Avez-vous déjà pris une photographie pour finalement découvrir que le sujet principal était bien plus sombre que prévu ? C’est souvent le cas lorsque vous photographiez avec des arrière-plans lumineux et Canon permet d’y remédier avec la correction automatique de luminosité (en anglais : Auto Lighting Optimizer ou ALO)

L’ALO est intégré dans quasiment tous les Canon avec objectifs interchangeables ainsi que dans plupart des compacts et propose trois degrés de puissance. Il fonctionne en éclaircissant sélectivement les ombres et en maitrisant les hautes lumières de manière à obtenir une bonne exposition des différentes parties de la scène. Ceci est particulièrement pratique lorsque la scène possède un fort contraste ou que vous photographiez à contre-jour.

C’est une bonne alternative à la correction d’exposition puisque l’ALO modifie exclusivement les zones dont elle estime qu’elles ont besoin d’ajustement, plutôt que de modifier l’exposition de l’image entière (ce qui, dans une situation de contre-jour, peut amener à une perte de détails dans les hautes lumières)

Si vous avez oublié d’activer ce paramètre au moment de la prise de vue, vous pouvez l’activer a posteriori, soit dans le système de post-production des fichiers Raw intégré au boitier, soit dans le logiciel Canon Digital Photo Professional (ou les deux).

2. Utilisez de plus petits fichiers Raw pour prolonger votre mode rafale

Les reflex Canon EOS à simple (xD) et double chiffres (xxD) proposent des petites (S-RAW) et moyennes (M-RAW) tailles de fichiers Raw, en parallèle au format standard. Cela vaut la peine de se pencher sur les situations dans lesquelles ceux-ci sont les plus adaptés.

Bien que ces deux options réduisent la taille finale de l’image, il est probable qu’une bonne proportion des clichés que vous prenez en format Raw n’aient pas besoin d’être pris à la plus haute résolution permise par votre boitier. De plus, vous entreposerez un plus grand nombre d’images dans votre carte mémoire si vous sélectionnez une de celles-ci.

Ce n’est pas tout, car choisir un format moins volumineux peut également prolonger votre prise de vue en mode rafale. Il est donc intéressant d’y réfléchir si vous photographiez régulièrement des scènes d’action. Vous pouvez constater jusqu’à quel point il est possible d’augmenter le nombre d’images capturées en regardant le chiffre entre parenthèses lorsque vous sélectionnez différentes options de format Raw, ou bien dans le coin inférieur droit de l’écran LCD ou du viseur lorsque vous photographiez.

3. Utilisez l’Infobank de Canon

Vous ne savez pas quel espace couleur utiliser ? Ou bien quelle différence il y a entre compression avec ou sans perte ? Que vous désiriez en savoir plus sur une fonction spécifique ou vous mettre à jour sur des concepts pointus, vous pouvez vous diriger vers la banque d’information en ligne Infobank sur le site européen de Canon. C’est une ressource formidable pour les photographes car Infobank explique un grand nombre de termes clés de manière exhaustive mais simple, avec des clichés avant-après ainsi que des animations pour vous aider à tout assimiler.

Une grande partie du site est consacrée aux objectifs, allant des concepts de base aux explications techniques à propos des composants. Il est donc très intéressant de s’y pencher si vous prévoyez d’acquérir prochainement un nouvel objectif.

4. Économisez de la batterie avec le mode Eco

Le mode Eco est disponible sur les Canon PowerShot et les compacts IXUS depuis plusieurs années et il est intéressant de l’activer si vous ne possédez qu’une seule batterie pour votre appareil.

Lorsqu’il est activé, il économise la batterie en réduisant la luminosité de l’écran LCD après 2 secondes sans utilisation et l’éteint au bout de 10 secondes d’inactivité. De plus, si vous laissez s’écouler trois minutes sans vous servir de votre appareil, il s’éteindra totalement.

5. Créez votre propre style d’image

Les styles d’image Canon (Picture Styles en Anglais) proposent différents traitements, de Standard à Paysage en passant par Monochrome. Vous pouvez les appliquer lorsque vous photographiez, mais également durant le post-traitement de vos fichiers Raw. Mais saviez-vous que vous pouvez également créer votre propre style d’image ?

Après tout, on ne peut pas nier qu’il est pratique d’avoir des JPEG utilisables immédiatement après la prise du cliché, particulièrement lorsque vous êtes en vacances ou en voyage et que vous savez que vous n’aurez pas d’ordinateur à portée de main.

Beaucoup de modèles récents proposent trois emplacements de styles d’image personnalisés, avec un contrôle total sur des paramètres tels que le contraste, la netteté, la saturation et la colorimétrie. Ceux qui préfèrent la photographie monochrome se voient proposer des filtres et des options de couleur en plus des paramètres standard.

Alors, que vous ayez besoin d’un coup de fouet dans la saturation d’un ciel ou d’un feuillage ou que vous préfériez une option de noir et blanc à fort contraste pour un résultat plus intense, dirigez-vous vers ce menu pour voir ce qu’il est possible de réaliser.

6. Activez la détection de scintillement sous lumière fluorescente

Les photographes travaillant sous lumière fluorescente ont pour la plupart déjà constaté d’étranges modifications de l’exposition malgré des conditions d’éclairage stables. Ceci est, selon Canon, dû au scintillement des lumières fluorescentes, invisible à l’œil nu mais pouvant poser des problèmes de mesure d’exposition.

La solution à cela apportée par Canon est la détection de scintillement, tout d’abord introduite dans le EOS 7D Mark II, puis ensuite étendue à tous les reflex commercialisés depuis, tels les EOS 5DS et EOS 750D.

Ce paramètre fonctionne en analysant les pics de luminosité ambiants et en ne prenant des clichés qu’à ces moments précis, retardant légèrement l’obturation si besoin. Une alerte s’affiche dans le viseur lorsqu’un scintillement lumineux est détecté et vous pouvez l’utiliser aussi bien en mode de prise simple (Single Shot) qu’en mode rafale, si bien que lorsque vous capturez de longues séquences, cela devrait vous permettre de garder une exposition constante à travers le temps.

7. Sachez quel mode de formatage utiliser

Canon propose deux types de formatage de carte sur bon nombre de ses boitiers : formatage standard et formatage de bas niveau. La plupart des gens utilisent la première option puisqu’elle est définie comme paramètre par défaut, mais quand doit-on opter pour le formatage de bas niveau ?

Canon préconise un formatage de bas niveau lorsque la carte semble enregistrer les informations lentement ou lorsque les images prennent du temps à s’afficher à l’écran, voire même lorsqu’il existe un message d’erreur à propos de votre carte mémoire.

Puisque l’option formatage de bas niveau efface la carte de manière plus exhaustive que l’option par défaut, elle prend légèrement plus de temps. Cependant, Canon estime que c’est le meilleur choix si vous ne voulez pas que des informations soient récupérables par des moyens courants, comme lorsque vous voulez vendre votre carte mémoire par exemple.

Bien sûr, il est toujours possible que quelqu’un parvienne à extraire des informations, peu importe le mode de formatage de la carte. Ainsi, si vous voulez à tout prix éviter ceci, il est préférable de détruire la carte.

8. Réorganisez l’écran de contrôle rapide

Certains appareils Canon les plus récents vous permettent de réorganiser les options de l’écran de contrôle rapide (Quick Control), comme représenté sur l’image ci-dessus. C’est très pratique si vous considérez qu’il contient des options dont vous n’avez pas l’usage et que vous préférez remplacer. Vous avez même la possibilité de changer la taille de certaines options afin de les rendre plus visibles.

9. Vous avez oublié d’activer la correction d’aberration de votre objectif ? Pas de panique

La correction d’aberration, disponible sur les reflex Canon depuis 2009, a pour objectif de corriger deux anomalies optiques : l’illumination périphérique (vignettage) et l’aberration chromatique.

Du moment que le boitier possède les informations de cet objectif enregistrées dans sa version logicielle, il peut instantanément appliquer ces corrections lorsque vous capturez un cliché, l’adaptant à l’ouverture et à la focale que vous utilisez.

Il est utile de garder cette correction activée de manière à obtenir des images immédiatement corrigées, mais il peut arriver d’oublier d’activer une ou deux de ces corrections, par exemple lors des premières utilisations d’un objectif. Pas d’inquiétude, si vous possédez un système de post-production de fichiers Raw intégré au boitier ou le logiciel Canon Digital Professional Photo, vous pourrez y activer ces corrections a posteriori.

Bien sûr, ces corrections sont également envisageables avec d’autres programmes comme DxO Optics Pro, Adobe Lightroom ou Camera Raw. Tant qu’ils possèdent les paramètres de votre objectif, ils vous permettront de gagner du temps en post-production.

10. Vérifiez les mises à jour de votre version logicielle

Il est possible que Canon ait mis à jour la version logicielle (Firmware) de votre appareil photo depuis la date de son achat. Cette mise à jour effacera sûrement quelques bugs ou ajoutera même peut-être quelques fonctionnalités, alors n’hésitez pas à vous rendre sur le site internet de Canon pour regarder s’il existe une mise à jour disponible pour votre modèle. Cela ne prend que quelques minutes à être installé et c’est gratuit.

Pour voir s’il existe une mise à jour disponible pour votre appareil, trouvez la page de votre produit sur le site de Canon, et cliquez sur Assistance (Support). Vous devriez avoir accès à un grand nombre d’options et l’une d’entre-elles sera nommée version logicielle (ou Firmware). S’il existe une mise à jour, c’est ici qu’elle sera téléchargeable et que les instructions vous seront données.

De la même façon, c’est dans le menu Assistance que vous pourrez télécharger les logiciels adaptés à votre appareil ainsi que le manuel d’utilisation de celui-ci. Le manuel est habituellement sous forme de PDF, n’hésitez donc pas à l’enregistrer sur votre téléphone ou tablette pour l’avoir à portée de main où que vous soyez.

A propos de l'auteur

Image Numérique

Commenter