Conseils photo

Comment photographier les feux d’artifice : le guide

Rédigé par Image Numérique

Vous capturerez de magnifiques feux d’artifice en un rien de temps

Capturer l’éblouissement rouge d’une fusée ne doit pas nécessairement être d’une extrême complexité. Photographier des feux d’artifice peut être très amusant, et c’est une des choses les plus faciles à photographier. Alors que vous sortez avec votre appareil photo la veille du Nouvel An ou le 14 juillet, préparez-vous à rentrer à la maison avec de belles photos. Vous y arriverez certainement si vous gardez à l’esprit ces quelques conseils utiles….

1. Choisissez le bon endroit

Choisir le bon endroit est essentiel si vous voulez des photos de feux d’artifice qui fassent sensation. Une ligne d’horizon urbaine, un élément naturel du paysage ou une ruine éclairée par l’eau peuvent tous contribuer à donner une impression de décors et d’échelle, tout en fournissant un cadrage utile.

Si vous prenez des photos dans un environnement urbain ou éclairé, la pollution lumineuse donnera un éclat jaune chaleureux à tout ce qui est exposé. Pour vous débarrasser de ce problème, réglez la balance des blancs sur tungstène (parfois appelé incandescent) dans l’appareil photo pour vous assurer que les couleurs chaudes de votre image proviennent du feu d’artifice lui-même plutôt que de la lumière ambiante. Cependant, si vous capturez en format RAW, vous pouvez toujours corriger la balance des blancs dans Adobe Camera Raw.

2. Le matériel indispensable

Un trépied est un must pour être prêt à maintenir votre appareil photo contre quelque chose de stable, mais il y a aussi un autre kit utile pour vous aider à prendre « la » photo.

Un déclencheur à distance est indispensable pour les feux d’artifice car il vous permet de démarrer chaque prise de vue sans que vous soyez obligé de vous dépêcher. Cela permet également de verrouiller l’obturateur aussi longtemps que vous le souhaitez.

Si vous voulez inclure une série d’explosions, gardez l’obturateur ouvert tout au long de la série et placez un morceau de carton noir devant votre objectif entre les rafales pour empêcher l’extinction de ce qui se passe en l’arrière-plan.

Même si les réglages de votre appareil photo sont affichés sur l’écran LCD arrière, il peut être difficile de localiser les boutons et les touches dans l’obscurité. Pour le travail de nuit, il est donc avantageux d’investir dans une lampe torche à LED, comme la Tikka de Petzl.

Enfin, à moins d’arriver à un feu d’artifice tôt, il est difficile d’éviter la foule. Tant que votre trépied s’étend assez haut, une façon de contourner ceci est d’emmener un tabouret ou un escabeau pour fournir une hauteur supplémentaire.

3. Connaissez les feux d’artifice

Les meilleurs feux d’artifice sont ceux qui produisent une rafale d’étoiles propres, donc gardez un œil (et une oreille) attentif sur les fusées lorsqu’elles montent, et commencez votre exposition près du sommet de leur trajectoire. Essayez de ne pas inclure trop de feux d’artifice dans le même plan, car le résultat pourra vite finir par paraître trop désordonné.

4. Utilisez le mode manuel

Prendre en photo des feux d’artifice peut s’apparenter à de la loterie, mais une façon d’améliorer vos chances est de garder vos paramètres cohérents.

Une méthode testée et approuvée consiste à sélectionner le mode Manuel, puis à régler un ISO de 200 (pour des prises de vue relativement exemptes de grains) et une ouverture d’environ f/11 (lorsqu’il s’agit de netteté, le point faible de la plupart des objectifs se situe entre f/8 et f/13). Il vous suffit alors de penser à la vitesse d’obturation (« shutter speed »). Cela vaut la peine de faire des tests avec des vitesses différentes, mais à peu près tout entre 1 et 4 secondes devrait faire l’affaire ; cela permettra de s’assurer que le ciel reste beau et sombre, et que les feux d’artifice ne soient pas surexposés.

5. Réglage manuel de la mise au point

L’une des clés du succès des photos de feux d’artifice, c’est la mise au point des feux d’artifice. Pour vous assurer que votre objectif ne commence pas à effectuer la mise au point lorsque vous effectuez votre prise de vue, faites une mise au point sur quelque chose de lumineux et situé sur le sol à la même distance que l’endroit où se trouve le feu d’artifice, puis mettez votre objectif en mise au point manuelle pour le verrouiller en place.

6. Le choix de l’objectif

L’un des plus grands défis lorsqu’on photographie des feux d’artifice est d’arriver à tous les cadrer, car tant que le spectacle n’est pas lancé, il est souvent impossible de déterminer la hauteur des feux d’artifice et de déterminer s’ils iront tout droit.

Il est donc conseillé d’utiliser un objectif zoom grand-angle réglé à sa plus grande distance focale, puis de recadrer si nécessaire, soit pendant l’affichage, soit lorsque vous aller traiter vos photos.

7. Profitez du post-traitement

Le post-traitement des photos de feux d’artifice est l’un des aspects les plus simples de la création d’une composition dramatique et vibrante.

Vous aurez peut-être juste besoin de rendre le ciel plus noir en rehaussant le contraste, ou de rendre l’affichage plus vif en augmentant la saturation.

Vous voulez créer le look du grand final sans toute la fumée et le floue ? Combinez plusieurs shots en un seul. Choisissez quelques images saisissantes, clonez la moindre imperfection, puis découpez-les et combinez-les sur différents calques pour pouvoir les déplacer.

Vous pouvez les placer les uns sur les autres et les faire apparaître comme s’ils étaient pris simultanément en utilisant un mode de mélange. En somme, vous mettez un calque par-dessus l’autre pour que les explosions fusionnent. Vous pouvez agrandir ou en réduire certains pour créer un attrait supplémentaire.

Vous avez une belle photo de la pleine lune ? Ajoutez-là donc à ce composite. Si vous capturez des feux d’artifice le 14 juillet, essayez de remplacer le fond noir par un drapeau français.

A propos de l'auteur

Image Numérique

Commenter