Conseils photo

Qu’est-ce que le Bokeh ?

Rédigé par Image Numérique

Le bokeh, aussi connu sous le nom de « Boke » est l’un des sujets les plus populaires en photographie. La raison de sa popularité réside dans le fait que le bokeh rends les photos visuellement plus attrayantes en nous forçant à nous focaliser sur une zone particulière de l’image. Le mot vient du japonais et se traduit littéralement par « flou ».

1) Qu’est-ce que le bokeh ?

Pour faire simple, le bokeh d’une image est la qualité de toutes les parties qui sont en dehors de la zone de netteté et perçues « floues », générées par l’objectif de votre appareil photo – ce n’est PAS le flou lui-même où la quantité de flou présent au premier plan de l’image ou à l’arrière-plan. Le flou que vous êtes habitués à voir dans les photographies et qui sépare le sujet de son arrière-plan, résulte d’une faible « profondeur de champ » et s’appelle généralement simplement « flou d’arrière-plan ». La qualité et l’esthétique de ce flou de premier/arrière-plan et des réflexions lumineuses qui s’y trouvent, est ce que les photographes appellent Bokeh. Ce n’est toujours pas clair ? Regardez les images ci-dessous :

La lentille est nette (ce qui veut dire qu’elle est dans la zone de netteté déterminée par la profondeur de champ), alors que l’arrière-plan est flou (ce qui veut dire qu’il est en dehors de cette zone de netteté). Une faible profondeur de champ peut être crée en se rapprochant du sujet tout en utilisant une grande ouverture. Vous voyez les ronds colorés rouges sur la gauche de l’image ? Ce sont des reflets de lumière et leur forme est déterminée par l’objectif utilisé. Dans ce cas, le rendu « doux » de ces zones correspond à ce que certains photographes appellent un « bon bokeh ». Alors que d’autre, moi y compris, soutiennent qu’un bon bokeh ne se limite pas à la qualité des reflets circulaires, mais englobe la totalité de la zone floue, pas seulement les reflets ou les zones très lumineuses.

2) Bon et mauvais bokeh

Rappelez-vous, le bokeh dépend de l’objectif choisi, pas de l’appareil photo. Chaque objectif produit un bokeh différent grâce à sa construction optique unique. Pour généraliser, les objectifs pour le portrait et les zooms à grande ouverture produisent souvent de meilleurs bokeh que les objectifs entrée de gamme. L’objectif Nikon 85mm f/1.4D par exemple, produit un bokeh d’une qualité exceptionnelle, alors que l’objectif Nikon 18-135mm f/3.5-5.6G DX, produit un bokeh d’assez mauvaise qualité pour les mêmes réglages de focale et d’ouverture – tout ça, à cause de la différence de construction optique entre ces deux modèles. Encore une fois, je ne parle pas du flou d’arrière-plan, tous les objectifs sont capables de produire du flou, mais ils ne sont pas tous capable de créer un beau bokeh.

Quelles sont donc les qualités d’un bon ou d’un beau bokeh ? Un bon bokeh est plaisant à voir et améliore notre perception de l’image, le flou d’arrière-plan doit donc apparaître doux et « soyeux », avec des cercles de lumière ronds et lisses, sans bords durs.

Voici un exemple de magnifique bokeh :

Qu’en est-il alors du mauvais bokeh ? Bien que beaucoup de personnes disent qu’il n’existe pas de mauvais bokeh, je maintiens que tout ce qui distrait mon regard peut être qualifié de « mauvais » :

3) Formes de Bokeh

La forme des reflets de lumière hors de la zone de netteté dépends du diaphragme de l’objectif. Beaucoup d’objectifs anciens, comme le Nikon 50mm f/1.4D par exemple, ont des diaphragmes composés de 7 lames droites, ce qui produit un bokeh en forme d’heptagone, comme celui-ci :

La plupart des objectifs récents sont équipés de diaphragmes composés de 9 lames arrondies qui produisent un bokeh rond (Nikon 105mm f/2.8G VR) :

4) Comment obtenir un bon bokeh ?

Voyons comment obtenir un bon bokeh dans vos images. Comme je l’ai mentionné plus haut, le bokeh dépends du type d’objectif que vous utilisez. Alors que les objectifs entrée de gamme produisent un bokeh de piètre qualité, les focales fixes et la majorité des zooms professionnels disposant d’une grande ouverture produisent de très jolis résultats.

Savez-vous si votre objectif produit un joli bokeh ? Essayez ceci : faites la mise au point sur un sujet à très faible distance (aussi près que le permet votre objectif) en vous assurant qu’il n’y ait pas d’autres objets dans le champ à moins d’un minimum de 1,5m de distance. Assurez-vous également d’être au même niveau que l’objet que vous photographiez et de ne pas le prendre par-dessus par exemple. Ne photographiez pas non plus devant un mur uni – essayez de trouver un fond coloré et contenant de préférence des sources lumineuses. Un sapin de Noël est l’exemple parfait du fond idéal pour un test de bokeh. Une fois que vous avez trouvé un bon sujet et l’arrière-plan adéquat, réglez votre appareil photo sur le mode « priorité à l’ouverture » et réglez cette dernière sur le plus petit chiffre possible.

Sur la plupart des objectifs grand public, la plus grande ouverture est généralement de f/3,5 alors que sur les objectifs à focale fixe et les zooms professionnels elle peut descendre entre f/1.2 et f/2.8. Une fois que l’ouverture est réglée sur le plus petit chiffre possible, prenez votre sujet en photo et regardez le résultat sur l’écran LCD arrière de votre appareil. Le sujet devrait être net et l’arrière-plan flou. Si vous avez un bon objectif, le bokeh devrait être doux et plaisant à regarder, comme dans les exemples ci-dessus. Les reflets circulaires devraient être ronds et doux, sans bords durs et marqués.

5) Quels objectifs permettent d’obtenir un beau bokeh ?

Beaucoup d’objectifs différents sont en mesure de créer un bon bokeh. La plupart des focales fixes à grande ouverture et aux lames de diaphragme en cercle, comme le Nikon 85mm f/1.4G ou le Canon 85mm f/1.2 II USM permettent de créer des bokeh d’une qualité exceptionnelle. Les versions économiques de ces mêmes objectifs que sont le Nikon 85mm f/1.8G et le Canon 85mm f/1.8 USM, produisent également de très beaux bokeh. Il existe trop d’objectifs performants dans le domaine pour être listés ici, je vous recommande donc de faire vos propres recherches basées sur vos besoins spécifiques.

A propos de l'auteur

Image Numérique

Commenter