Tutoriels

Correction d’exposition : Qu’est-ce que c’est ? Comment l’utiliser ?

Rédigé par Image Numérique

La majorité des appareils photo disposent de la correction d’exposition, une fonctionnalité facile à prendre en main. Voici ce qu’il est essentiel de savoir.

La plupart des appareils photo que vous pouvez acheter de nos jours ont une option de correction d’exposition. Une fonctionnalité très simple d’utilisation qui peut vous être très utile dans un grand nombre de situations, vous épargnant du temps de post-production et vous permettant des prises de vues plus proches de vos attentes.

Vous trouverez dans cet article tout le nécessaire à une bonne utilisation de cette fonctionnalité.

Qu’est-ce que la correction d’exposition ?

La correction d’exposition est une façon simple et rapide de modifier le rendu votre appareil, de manière à obtenir l’exposition de votre choix. Ce réglage peut être utilisé pour obtenir soit moins, soit plus d’exposition qu’habituellement. Le résultat est une image soit plus claire, soit plus sombre que d’ordinaire.

Comment marche la correction d’exposition ?

La correction d’exposition utilise ce que votre appareil juge être la bonne exposition (se basant sur le mode de mesure de votre choix) puis ajuste soit la vitesse d’obturation, soit l’ouverture, pour obtenir le changement voulu.

Le mode de mesure utilisé par défaut, Matricielle ou Évaluative, prend en compte l’ensemble de la scène et essaye de fournir le meilleur équilibre tenant compte de chaque élément. Vous pouvez cependant utiliser la correction d’exposition lorsque votre appareil est réglé sur un autre mode de mesure tel que Pondérée Centrale ou Spot.

Vous avez un total contrôle sur le fait de laisser entrer plus ou moins de lumière au capteur par le biais de la correction d’exposition, en appliquant une correction respectivement positive ou négative.

Vous avez également le contrôle sur le degré de correction. Vous pouvez choisir d’avoir une légère surexposition, une très grande sous-exposition, ou bien une petite correction dans une des deux directions. Toutes les combinaisons sont possibles.

La plupart du temps, la correction s’applique par paliers de 1/3EV, ce qui permet une bonne maîtrise de l’ajustement sur une plage de -3EV à +3EV. Cela signifie que vous pouvez ajuster l’exposition jusqu’a -3EV en dessous et jusqu’à +3EV au-dessus de ce que votre caméra estime être l’exposition correcte dans une situation donnée. Certains appareils vous proposent d’ajuster par paliers de 1/3EV ou de 1/2 EV et les plus récents offrent une plage de -5EV à +5EV.

Disons que vous photographiez en mode Priorité Ouverture et que votre appareil juge que la bonne exposition pour une scène donnée à une ouverture de f/5.6 est de 1/100sec. Si vous appliquez une correction d’exposition de -1/3EV, votre appareil conservera la même ouverture (puisque c’est ce que vous avez choisi en sélectionnant le mode Priorité Ouverture) mais il diminuera la vitesse d’obturation de 1/3EV, ce qui l’amènera de 1/100 à 1/80sec.

SI vous appliquiez une correction d’exposition de -2/3EV, cela la diminuerait à 1/60sec.  Avec une correction à -1EV, elle tomberait à 1/50sec puisque 1/50sec est un EV complet d’exposition de moins que le réglage à 1/100sec duquel vous êtes partis.

Cela fonctionne de la même façon pour l’ouverture lorsque vous vous trouvez en mode Priorité Vitesse. Dans ce cas, appliquer une correction d’exposition de -1/3EV aboutirait à diminuer l’ouverture plutôt que la vitesse d’obturation pour obtenir le résultat voulu.  Vous avez choisi de contrôler la vitesse d’obturation grâce au mode Priorité Vitesse, alors l’ouverture passerait de f/5.6 à f/6.3.

De la même façon, une correction de -2/3EV l’amènerait à f/7.1 et -1EV l’abaisserait encore à f/8. Ne prenez pas la peine de retenir tous ces chiffres puisque l’appareil photo fait tout le travail pour vous.

Comment activer la correction d’exposition ?

La façon d’activer la correction d’exposition dépend de quel appareil vous utilisez. Sur bon nombre d’appareils, tels que les boitiers reflex Nikon et  Canon, cela ressemble habituellement à une icône consistant en un plus et un moins dans un carré divisé diagonalement en deux triangles. Vous la maintenez appuyée et bougez le sélecteur jusqu’à la correction voulue. Vous pouvez également sélectionner l’option désirée sur l’écran LCD.

L’icône pour activer la correction d’exposition est similaire sur la plupart des boîtiers

Sur d’autres appareils, c’est tout simplement en tournant une molette lorsque vous photographiez dans un mode d’exposition particulier. Beaucoup de boitiers reflex Canon pour confirmés ou professionnels ont par exemple une correction d’exposition accessible par la molette Quick Control à l’arrière lorsque qu’un mode de d’exposition adéquat est activé tel que Priorité Ouverture.

Vous pouvez utiliser la correction d’exposition en mode d’exposition Programme, Priorité Ouverture ou Priorité Vitesse, mais pas en mode Automatique ou Scène. Il n’est également pas possible de l’utiliser en mode exposition manuelle puisque vous avez le contrôle total sur la vitesse d’obturation et l’ouverture à tout moment.

Quand utiliser la correction d’exposition ?

La correction d’exposition peut être utilisée dans un large panel de situations.

Certains appareils ont tendance à surexposer ou sous-exposer les clichés assez facilement, alors utiliser une petite correction d’exposition vous permet rectifier le tir. D’autres boitiers sont conçus pour conserver les détails dans les hautes lumières. Ils vont alors sous-exposer dans de nombreuses situations. Utiliser la correction d’exposition vous permettra d’obtenir une exposition plus en phase avec vos attentes, au prix potentiellement d’une perte d’information en haute lumière.

Elle peut aussi être utilisée lorsque votre appareil ne comprend pas ce qui est important dans une scène, et ajuste constamment de manière à ce que ce point d’intérêt soit toujours légèrement trop clair ou légèrement trop sombre pour vous. C’est souvent le cas lorsque votre sujet occupe une petite part du cadre. Vous pouvez également dans ce cas utiliser un autre mode de mesure d’exposition tel que le mode Spot, même si beaucoup de photographes trouvent plus simple d’ajuster la correction d’exposition.

Les paysages neigeux ont tendance à donner des images sous-exposées, utiliser une correction de l’exposition positive est souvent nécessaire

Votre appareil peut aussi être trompé par des zones très sombres ou des éléments très lumineux, ce qui lui fait croire que la scène doit être exposée de manière inadéquate à votre goût. Ces images, particulièrement pour les clichés pris dans ces conditions de grand contraste, peuvent devenir plus impressionnantes lorsque vous sous-exposez franchement tout en ne gardant que les éléments les plus vifs de votre cadre. En effet, la plupart du temps, ce mode vous sera utile pour des raisons créatives.

Dans l’exemple ci-dessus, l’appareil a naturellement surexposé le cliché face à tant d’ombre pour conserver un équilibre global. En utilisant la correction d’exposition négative, le sujet résulte en une silhouette sur un fond lumineux, mais la scène est toujours équilibrée puisque les parties les plus lumineuses comptent toujours pour des hautes lumières.

A propos de l'auteur

Image Numérique

Passionnés de photographie numérique et de graphisme, nous partageons notre passion et nos conseils à travers le blog ImageNumerique.fr. Si vous souhaitez nous poser directement vos questions, n'hésitez pas à laisser un commentaire, nous prenons toujours le temps d'y répondre.

Commenter