Tutoriels

Les 7 règles d’or pour stabiliser un trépied.

Rédigé par Image Numérique

Obtenez des clichés d’une grande netteté grâce à nos astuces.

Que vous veniez d’acheter votre premier trépied ou que vous en soyez adepte de longue date, savoir l’utiliser correctement est primordial.

Il y a beaucoup de petites erreurs courantes qui peuvent affecter la stabilité de votre trépied, et cela peut avoir une grande influence sur la netteté de vos images.

Voici les sept choses les plus importantes à comprendre pour être sûr que votre trépied reste bien en place.

1. Vérifiez la charge utile de la tête et des pieds

La première chose à vérifier, c’est de savoir si votre trépied peut supporter l’équipement que vous comptez utiliser.

Chaque tête et pied de trépied ont un poids maximum qu’ils peuvent supporter, appelée la « charge utile ».

Si votre équipement dépasse cette limite, cet excès de poids va mettre le trépied en mouvement, ce qui affectera indéniablement la netteté de vos images.

Vous pouvez aisément trouver cette limite de poids sur le site Internet du fabricant ou dans la documentation fournie à l’achat. Si vous avez acheté les pieds et la tête séparément, veillez à bien vérifier les deux données séparément.

2. Utilisez les pointes

Les trépieds sont majoritairement conçus avec des pieds revêtus de caoutchouc aux extrémités. Sur certains modèles, retirer ce revêtement révèle de petites pointes.

Elles sont conçues pour une utilisation sur des surfaces meubles telles que l’herbe. Si vous avez tendance à photographier dans ce type de conditions, vous pourriez trouver un meilleur appui avec les pointes plutôt qu’avec le revêtement caoutchouc.

3. Dépliez les pieds dans le bon ordre

Pour vous assurer que votre trépied est aussi stable que possible, vous devez déplier les pieds dans le bon ordre.

Chaque pied est normalement constitué de trois ou quatre segments. Les premiers que vous devez déplier sont les plus épais, c’est-à-dire les plus hauts.

Si en dépliant le premier segment vous n’arrivez pas à la hauteur de trépied voulue, dépliez le segment suivant (le deuxième plus épais) avant de passer aux suivants si besoin.

4. Ne déployez la colonne centrale qu’en dernier recours

La façon la plus rapide (et la plus tentante) de vous donner un peu plus de hauteur est de soulever la colonne centrale et de la verrouiller dans la position voulue. Mais celle-ci ne devrait être employée que lorsque tous les segments de pieds ont été dépliés.

C’est parfois nécessaire pour atteindre la hauteur voulue, mais cela compromet la stabilité du trépied.

Dépliez toujours en premier les pieds en intégralité et ne déployez la colonne centrale qu’en cas d’absolue nécessité.

5. Ne serez pas trop les vis

Les trépieds conçus avec de simples fermoirs sont d’utilisation aisée pour sortir et rentrer les segments de pieds, puisqu’ils ne permettent que deux positions.

Cependant, beaucoup de trépieds et de têtes possèdent un système de verrouillage à vis, qui nécessitent d’être vissés et dévissés à répétition. Vous devez vérifier que chacune d’entre elles est suffisamment vissée pour que rien ne bouge durant le temps d’exposition.

Evitez cependant de serrer les vis trop fort, vous risqueriez d’endommager votre matériel. Si vous possédez un équipement de bonne qualité, vous ne devriez normalement pas avoir à forcer.

6. Utilisez le crochet (s’il est présent)

Bon nombre de trépieds possèdent un crochet situé à la face inférieure de la colonne centrale. Cela vous permet d’y accrocher un sac ou tout autre poids supplémentaire susceptible de vous prodiguer plus de stabilité.

Cette astuce est particulièrement utile dans un environnement venteux ou sur une surface vibrante, proche de la circulation par exemple.

7. Montez les téléobjectifs avec leur bague

Certains objectifs, plus longs et plus lourds, peuvent déséquilibrer l’appareil  lorsqu’ils sont montés sans précautions. Cela peut entrainer du mouvement pendant le temps d’exposition.

Les objectifs particulièrement à risque sont conçus avec une bague rattachée au support du trépied.

Cela vous permet de monter l’ensemble caméra-objectif au trépied au plus près de son centre de gravité.

… Et comment déclencher l’exposition ?

Une fois que votre trépied est aussi stable que possible, il faut éviter de le faire bouger durant le temps d’exposition.

Pour ce faire, pensez à déclencher l’exposition par câble ou à l’aide d’une télécommande sans fil. Vous pouvez même utiliser le retardateur intégré de votre appareil. Ces trois méthodes vous garantiront l’immobilité lors du déclenchement.

Si vous utilisez un Reflex, il est parfois possible de programmer l’appareil afin de relever le miroir de manière décalée par rapport à l’ouverture de l’obturateur. Cette option peut être retrouvée sous des appellations telles que Mirror Up ou Mirror Lock.

A propos de l'auteur

Image Numérique

Commenter