Guide d'achat

Les 10 meilleurs drones avec caméra en 2018

Rédigé par Image Numérique

Les drones ne sont plus à ranger dans la catégorie des gadgets pour passionnés d’aéromodélisme. Ils sont probablement ce qui se fait de mieux en matière de vidéo. Mais quel appareil conviendra le mieux à vos besoins ?

Quand vous pensez à un drone, vous imaginez sûrement un quadricoptère ou multicoptère – engin doté de quatre hélices, ou plus, à propulsion verticale et dont la rotation est contrôlée par un processeur embarqué.

Ces drones peuvent se déplacer à une vitesse étonnamment rapide en s’inclinant légèrement sur leur axe par rapport à l’horizon de sorte que l’énergie destinée à la poussée verticale serve en partie à la propulsion. Toute une communauté de pilotes organise des courses et utilisent ces appareils au maximum de leurs capacités techniques, mais la majorité des utilisateurs s’intéresse plutôt au potentiel photo et vidéo de ces engins. Le marché l’a bien compris et l’offre actuelle se concentre donc plus sur le secteur des drones avec caméra.

Étant donné que le monde de la photo, en 200 ans ne s’est toujours pas affranchi du trépied, quels sont les défis – et les bénéfices potentiels à envoyer un appareil photo dans les airs ? Le bénéfice le plus évident est que l’appareil photo aéroporté peut photographier votre sujet de n’importe où (sous réserve d’autorisation des autorités) et sous n’importe quel angle et permet également d’apporter une toute autre dimension à vos vidéos.

Certaines caractéristiques supplémentaires sont à prendre en compte pour l’achat d’un drone, comparé à l’achat d’un appareil photo classique. Vous devrez à priori vous contenter d’un capteur plus petit, et accepter l’absence de zoom : moins de verre est synonyme de plus de légèreté, une condition essentielle à un bon temps de vol. La vibration est aussi un point essentiel : la rotation des hélices et les mouvements saccadés sont loin d’être la panacée pour les photos et même les vidéos. La manière dont l’appareil est contrôlé est également à prendre en compte, qu’il s’agisse du Wi-Fi à faible portée de votre smartphone ou une radiocommande séparée. Car l’appareil est dirigé soit via le Wi-Fi de votre téléphone, mais sa portée est limitée, soit à l’aide d’une radiocommande séparée, utilisant donc les fréquences radio (mais vous utiliserez probablement aussi votre téléphone, pour suivre le tournage des vidéos en direct).

En plus des fonctionnalités de base, les constructeurs de drones se sont attachés à réduire au maximum le risque de collision de manière automatique en équipant leurs modèles de capteurs – en partie pour assister le pilote débutant mais aussi pour se prémunir des critiques des instances officielles, logiquement concernées par le risque potentiel d’accidents graves. Tout nouveau pilote doit donc se conformer à la réglementation en vigueur et un système d’enregistrement est à l’étude pour tous les modèles ci-dessous, à l’exception d’un seul.

Les meilleurs drones avec caméra 2018

1. DJI Mavic 2 Zoom

Un puissant outil de création volant, facilement transportable

Poids : 905g
Dimensions (plié) : 214×91×84mm
Dimensions (déplié) : 322×242×84mm
Radiocommande : Oui
Résolution vidéo : 4K HDR 30IPS
Définition du capteur : 12MP (Version Pro 20MP)
Autonomie : 31 minutes (3850mAh)
Portée maximale : 8km
Vitesse maximale : 72km/h
Meilleur prix1 249,00 € sur Amazon
Avis des utilisateurs

Les plus :
 Facilement transportable
 Zoom optique (sur le modèle Zoom)
 Fonctionnalités logicielles excellentes

Les moins :
 Cher
 Pas de vidéo 4K à 60IPS

Le Mavic Pro de DJI (2016) a renouvelé la perception du genre, avec un modèle de drone vidéo pliable, très facilement transportable et doté d’un bon objectif, sans pour autant sacrifier à la légèreté de l’ensemble ni à la compacité. Il s’est si bien vendu que ça a contribué à démontrer que le public ne souhaitait pas simplement se contenter de faire de l’imagerie aérienne de piètre qualité – ce contre quoi DJI s’est toujours battu en proposant des fonctionnalités logicielles excellentes. L’une des plus impressionnante (présente sur le Mavic 2 Pro et le modèle Zoom), est l’hyperlapse – un time lapse aérien pouvant inclure des déplacements, traité rapidement par le processeur intégré. Quant au modèle Zoom, il peut réaliser facilement un effet vertigo/dolly zoom (demandez une explication à un fan de films d’horreurs), très sympa à utiliser.

Le châssis offre un rendu étrangement trapu pour un appareil pliable, mais il supporte les moteurs puissants et le système de contrôle de la vitesse, coiffés de propulseurs étonnamment silencieux. En plein vent, cette construction le rend quasiment aussi performant que d’autres drones plus lourds – et s’accompagne d’une très bonne vitesse de pointe et de contrôles réactifs et précis (qui peuvent si nécessaire être adoucis pour la capture vidéo). À vitesse normale, les capteurs omnidirectionnels limitent fortement les risques de crash et sont très efficaces dans le suivi de sujets, excellent sur ce modèle.

Le seul défaut du Mavic 2 est le choix que vous êtes forcés de faire entre la coûteuse version « Pro » et la version « Zoom ». La version Pro est équipée d’un capteur 1″ 20MP derrière une focale fixe de 28mm EFL, mais à ouverture réglable, de la vidéo 10bit (HDR) et est capable de monter jusqu’à 12 800 ISO – parfait pour les couchers de soleil et les photos en tout genre. La version Zoom quant à elle, est équipée du capteur toujours très correct de 12MP de ses prédécesseurs, mais associé à un zoom (24-48mm EFL), plus utile pour créer des effets cinématographiques. Il sera bientôt possible d’échanger les optiques sur les modèles DJI, mais pour l’instant, il vous faut décider quel photographe ou réalisateur vous souhaitez être.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


2. Parrot Anafi

Léger, pliable et capable de tourner sa caméra 4K dans tous les sens

Poids : 310g
Dimensions (plié) : 244×67×65mm
Dimensions (déplié) : 240×175×65mm
Radiocommande : Oui
Résolution vidéo : 4K HDR 30IPS
Définition du capteur : 21MP
Autonomie : 25 minutes (2700mAh)
Portée maximale : 4km
Vitesse maximale : 55km/h
Meilleur prix675,05 € sur Amazon
Avis des utilisateurs

Les plus :
 Facilement transportable
 4K 100Mbps et HDR
 Stabilisateur gimbal pivotant à 180° à la verticale et zoom

Les moins :
 Stabilisation sur deux axes seulement
 Certaines fonctionnalités doivent être achetées via l’appli mobile

Parrot ne s’était pas vraiment positionné sur le segment de la vidéo haut de gamme jusqu’au lancement de son modèle Anafi mi-2018, mais ça valait la peine d’attendre. Plutôt que d’augmenter le prix et le poids de son appareil en y ajoutant toujours plus de capteurs d’une utilité discutable (et demandant une puissance de calcul en conséquence pour traiter les données supplémentaires), Parrot a fait le choix de laisser la gestion des obstacles en vol à l’utilisateur. Mais en échange, le prix et l’encombrement du modèle sont restés maitrisés. Une mallette textile rigide est également incluse et vous permettra de l’emporter partout.

Les parties en fibre de carbone du corps de l’appareil peuvent à première vue ne pas paraître de très bonne qualité, mais il n’en est rien, le châssis de l’Anafi dispose de l’une des meilleures constructions du marché. Très facile à manier grâce aux systèmes de décollage et d’atterrissage automatisés, doté d’un système de retour autonome basé sur la position GPS et d’une radiocommande pliante, exceptionnellement bien conçue, (avec une fixation pour smartphone montée sur charnière), système beaucoup plus logique et beaucoup mieux pensé que les radiocommandes concurrentes récentes de chez DJI.

Les seuls petits défauts de ce modèle est que le système de suspension (gimbal) n’est monté que sur deux axes, laissant au logiciel la correction des virages serrés, ce qu’il fait très bien par ailleurs et que Parrot propose des fonctionnalités supplémentaires, mais payantes, via son application comme par exemple le mode « Follow me », ce que DJI inclut dans son offre de base. D’un autre côté, ce gimbal peut être totalement retourné et offrir une vue dégagée, ce que la plupart des autres drones ne peuvent pas faire, et l’appareil est également équipé d’un zoom, encore inédit à ce niveau de prix.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


3. DJI Spark

Drone selfie HD, contrôlable par gestes

Poids : 300g
Dimensions (déplié) : 143×143×55mm
Radiocommande : Optionnelle
Résolution vidéo : 1080p 30IPS
Définition du capteur : 12MP
Autonomie : 16 minutes (1480mAh)
Portée maximale : 100m
Portée maximale avec radiocommande : 2km
Vitesse maximale : 50km/h
Meilleur prix592,00 € sur Amazon
Avis des utilisateurs

Les plus :
 Très facile à transporter
 Contrôlable par gestes
 Mode Quickshot

Les moins :
 Temps de vol décevant
 Portée du Wi-Fi très limitée
 Pas de radiocommande

En termes de rapport qualité prix, le Spark a beaucoup à offrir. Bien que le corps de l’appareil ne soit pas pliable – lui donnant un aspect solide – les propulseurs le sont, et l’encombrement final reste correct. Les vidéastes choisiront le mode « standard », Haute Définition – 1080p – qui est certainement plus que suffisant pour vous permettre de partager vos exploits sur YouTube. Non seulement, la qualité de ce modèle est exemplaire, mais sa capacité à suivre les sujets l’est aussi.

Là où le Spark est vraiment remarquable (surtout à sa sortie, quand c’était encore une nouveauté) c’est pour son système de reconnaissance gestuelle. Vous avez la possibilité de faire décoller le drone de la paume de votre main et lui faire prendre des photos de vous grâce à certains mouvements prédéfinis de vos mains. Ce n’est pas parfait, mais tout de même particulièrement convaincant.

Pour une fois, la tendance de DJI à offrir ses modèles peu équipés n’est pas trop frustrante – car ici, vous en avez clairement pour votre argent – et c’est toujours bon de savoir que vous pourrez acheter une télécommande plus tard, si la portée du Wi-Fi se révèle insuffisante pour votre usage. Ce qui sera le cas pour beaucoup d’entre vous, donc si vous avez le choix, privilégiez plutôt un modèle avec radiocommande intégrée.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


4. DJI Mavic Air

Le drone pliable le plus désirable du marché en 2018

Poids : 430g
Dimensions (plié) : 168×83×49mm
Dimensions (déplié) : 168×184×64mm
Radiocommande : Oui
Résolution vidéo : 4K 60IPS
Définition du capteur : 12MP
Autonomie : 21 minutes (2375mAh)
Portée maximale : 10km
Vitesse maximale : 68km/h
Meilleur prix679,99 € sur Amazon
Avis des utilisateurs

Les plus :
 Portable
 Vidéo 4K 100Mbps
 Détection d’objets et correction de trajectoire

Les moins :
 La durée de vol pourrait être meilleure
 Mallette de transport vendue séparément

Le Mavic Air est une prouesse technique, un drone incroyablement efficace qui – pour bon nombre d’utilisateurs – représente la somme de tout ce dont ils ont besoin. Avec des capteurs de distance situés à l’avant, orientés vers le sol et vers l’arrière, ce drone est capable d’identifier les obstacles et non seulement d’en prévenir le pilote, mais aussi de recalculer par lui même un nouvel itinéraire lui permettant d’éviter, un mur, ou un arbre par exemple.

Toute cette puissance de calcul a un coût et l’autonomie en vol annoncée est de 21 minutes, donc forcement moins en conditions réelles. Étonnamment, déplier l’appareil se révèle également particulièrement compliqué. Comme pour les autres modèles de la marque DJI, un pack « fly more » est disponible en supplément contenant plein d’accessoires indispensables (mallette de transport, batteries de rechange) mais qui bien sûr grèvera encore un peu plus votre budget.

La radiocommande se plie admirablement bien (vous pouvez même dévisser les joysticks), mais reste un peu délicate à manœuvrer, surtout avec l’iPhone X, les fixations permettant d’accrocher votre téléphone à la radiocommande rendent difficile le déverrouillage du téléphone et la prise en main demande d’avoir son téléphone en dessous de ses mains, la radiocommande étant placée au dessus. Mais la portée est exceptionnelle et l’appli DJI offre des possibilités d’effets sympas.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


5. DJI Phantom 4 Pro V2.0

Une évolution, pas une révolution, mais tout de même un drone photo haut de gamme

Poids : 1375g
Dimensions : 350x350xmm
Radiocommande : Oui
Résolution vidéo : 4K 60IPS
Définition du capteur : 20MP
Autonomie : 25 minutes (5870mAh)
Portée maximale : 7km
Vitesse maximale : 72km/h
Meilleur prixDès 999,00 € sur Amazon
Avis des utilisateurs

Les plus :
 Capteur photo grand format
 Design classique

Les moins :
 Suivi du sujet
 Taille un peu trop imposante

À sa sortie, le Phantom était un produit révolutionnaire, parmi ses versions antérieures se trouve le premier drone à offrir un stabilisateur gimbal intégré, épargnant ainsi à l’utilisateur d’avoir à fournir le sien. Bien qu’il ne soit plus trop choisi par les débutants et les consommateurs de nouveautés (pour qui des appareils pliables offrent le même niveau de fonctionnalités, si ce n’est plus) son châssis et son design robuste en font un produit de choix pour un professionnel occasionnel.

Si vous prévoyez d’emporter votre drone dans le coffre de votre voiture et que vous ne voyez pas d’inconvénients à ce qu’il remplisse un sac à dos à lui tout seul (au lieu de tenir dans une poche comme le Mavic Air), alors la dernière version du Phantom Pro 4 est effectivement très tentante. Les propulseurs redesignés pour un vol plus silencieux sont notamment très plaisants et le nouveau système radio OcuSync permettant le visionnage des vidéos en 1080p sur le moniteur est un plus (toutefois, cette fonctionnalité ne sera pas compatible avec les anciens modèles de radiocommande).

Si vous possédez déjà un Phantom Pro 4, honnêtement, il n’y a pas vraiment de raison de changer pour cette version – mais ce produit est d’excellente qualité, surtout si vous avez des ambitions de photographie professionnelle.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


6. DJI Inspire 2

Quand les optiques font la différence

Poids : 4000g
Dimensions : 605 mm de diagonale
Radiocommande : Oui
Résolution vidéo : 5.2K 24IPS
Définition du capteur : 20.8MP
Autonomie : 23-27 minutes (4280mAh double batterie)
Portée maximale : 7km
Vitesse maximale : 94km/h
Meilleur prix2 929,00 € sur Amazon
Avis des utilisateurs

Les plus :
 Système d’objectifs interchangeables
 Construction solide et système de sauvegarde
 Possibilité de diffuser en direct en 1080i

Les moins :
 Cher à l’achat
 Le système de doubles batteries augmente le prix d’achat des batteries de rechange
 Les propulseurs doivent être verrouillés

Le design éblouissant de l’Inspire 1 (a priori inspiré de la technologie Klingon) permettait déjà aux hélices de rester hors du champ sur presque toutes les photos et associait le tout à un châssis large et stable. Le design de l’Inspire 2 consolide les acquis de son prédécesseur avec un fuselage en alliage de magnésium (attention à l’endroit où vous le soulevez) et plusieurs redondances d’équipement pour un vol plus sécuritaire.

La batterie par exemple est dédoublée, vous aurez besoin des deux pour voler et elles vous apportent une autonomie d’à peu près 25 minutes en fonction de la caméra que vous choisissez de monter. Bien, mais pour acheter une paire de batteries de rechanges, vous en avez pour quasiment 400€ et la caméra X4S est comparable en qualité à celle du Phantom. La X5S (celle à laquelle vous pouvez attacher un objectif d’appareil photo micro 4/3) est bien meilleure avec son plus gros capteur mais l’autonomie en vol s’en ressent, ce qui rend l’extrêmement chère Zenmuse X7 encore plus intéressante.

L’Inspire est aussi doté d’un système de suivi d’objets sophistiqué, de la possibilité de piloter à plusieurs (optionnel) et d’autres fonctionnalités pro, peu utiles en loisir. Seule la redondance des moteurs aurait pu être un plus, (en avoir 6 aurait été plus sûr).

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


7. Ryze Tello

Le drone qui prouve que ce n’est pas la taille qui compte

Poids : 80g
Dimensions : 98x93x41 mm
Radiocommande : Non
Résolution vidéo : 720p
Définition du capteur : 5MP
Autonomie : 13 minutes (1100mAh)
Portée maximale : 100m
Vitesse maximale : 29km/h
Meilleur prix92,99 € sur Amazon
Avis des utilisateurs

Les plus :
 Excellent rapport qualité prix
 Génial en intérieur
 Très bon moyen de s’initier à la programmation

Les moins :
 Le téléphone enregistre les images mais aussi les interférences
 Portée généralement inférieure à 100m
 Caméra fixe

Ce micro drone – au poids à priori bien inférieur à la limite minimum d’enregistrement – proclame fièrement être propulsé par DJI. Pour le prouver, il n’est pas seulement un peu cher, mais bénéficie également d’un grand nombre de fonctionnalités logicielles et capteurs de position. Avec sa qualité d’image étonnamment bonne et son système d’enregistrement direct sur le téléphone, ce petit drone pourrait ouvrir de nouvelles perspectives pour votre compte Instagram.

Le prix a été maintenu bas ; il n’y a pas de GPS, vous devez charger la batterie directement en branchant un câble USB sur le drone et vous contrôlez le vol avec votre téléphone (une station de charge pour la batterie et un joystick peuvent être achetés séparément – Ryze en propose des compatibles. Les images sont enregistrées directement sur votre téléphone et pas sur une carte mémoire interne. La stabilisation de l’appareil photo est uniquement assurée par le logiciel, mais les vidéos en 720p produites s’en sortent bien malgré ce handicap.

Si vous voulez avoir l’air cool, faites-le décoller de la paume de votre main, ou même, lancez-le en l’air. Les modes présents vous permettent d’enregistrer des vidéos 360°et le logiciel permet de modifier la course du drone d’un mouvement de doigt. Les pilotes les plus geeks d’entre vous peuvent même s’amuser à le programmer eux-mêmes.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


8. Skydio R1

Le summum des drones selfie et un superordinateur volant

Poids : 4000g
Dimensions : 330x406x38mm (déplié)
Guidage: Application smartphone
Résolution vidéo : 4K 30IPS
Définition du capteur : 8MP
Autonomie : 23-27 minutes (4280mAh double batterie)
Portée maximale : 100m
Vitesse maximale : 40km/h

Les plus :
 Technologie de suivi d’objets excellente
 Grande variété de modes/angles de prises de vues
 Logiciel très simple d’utilisation

Les moins :
 Approvisionnement inégal (ne répondant pas à la demande)
 Extrêmement cher
 Ne peut pas suivre les animaux

Le suivi d’objets et les systèmes anticollision des drones sont de bons arguments de vente pour la majorité des drones, mais ne sont pas forcément leurs points forts. Il en va autrement avec le R1 qui est équipé quant à lui, de deux caméras sur chaque côté, deux dirigées vers le haut, deux vers le bas sans compter la caméra 4K principale. Le tout combiné fournit au processeur NVIDIA TX1 256 une vue très détaillée des alentours.

Le R1 compile ces données pour créer une carte 3D détaillée de son environnement et cela lui permet même de prédire les mouvements de l’objet qu’il suit (vous probablement), le rendant ainsi capable de prendre la meilleure photo tout en évitant automatiquement les réverbères, les arbres, les feuilles etc. Le système se rapproche en cela de celui d’une voiture autonome.

Les vidéos sont enregistrées sur une carte 64GB intégrée et vous pouvez les récupérer – ainsi que des photos extraites de cette vidéo – directement depuis l’application. Si vous voulez enregistrer vos exploits, c’est le meilleur drone selfie du marché, actuellement tous ses concurrents sont loin derrière.


9. PowerVision PowerEye

Un monstre aux objectifs interchangeables

Poids : 3950g
Dimensions (plié) : 340×285×296mm
Dimensions (déplié) : 513×513×310mm
Radiocommande : Oui
Résolution vidéo : 4K 30IPS
Définition du capteur : 16.1MP
Autonomie : 29 minutes (9000mAh)
Portée maximale : 5km
Vitesse maximale : 65km/h
Meilleur prix3 499,99 € sur Amazon
Avis des utilisateurs

Les plus :
 Système à objectif interchangeables abordable
 Garantie exceptionnelle de 3 ans
 Malette de transport de très bonne qualité incluse

Les moins :
 Le logiciel n’est pas au top
 Les contrôles sont peut-être un peu trop doux

Le PowerEye est un bon exemple des bénéfices pour les consommateurs à être dans un marché dominé par une seule marque (DJI, au cas où vous en douteriez). Cela force les autres marques à proposer de vraies alternatives, ce drone par exemple, en embarquant un capteur micro 4/3 se positionne en concurrent direct de l’Inspire 2 et son Zenmuse X5S.

Et il s’en sort plutôt bien : ici pas de 5K tape à l’œil, mais une 4K de bonne qualité, les deux batteries fournies se séparent chacune en deux pour l’envoi, (pratique pour les limitations de transport aérien), et le pliage manuel des bras de l’appareil le rends particulièrement pratique à transporter dans sa housse de voyage (incluse).

Je n’ai pu tester cet appareil qu’un jour très venteux, le système a eu du mal au début à maintenir sa position mais y est finalement parvenu. L’application de pilotage et la radiocommande sont moins complètes que celles de DJI, ce qui veut dire moins de fonctionnalités, mais nul doute que la caméra FPV de bonne qualité ainsi que la possibilité de piloter en duo sont pensées pour les pros.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


10. Yuneec Typhoon H Plus

Six rotors, pack d’accessoires généreux inclus et drone compétent

Poids : 1995g
Dimensions : 520×310mm
Radiocommande : Oui
Résolution vidéo : 4K 60IPS
Définition du capteur : 20MP
Autonomie : 28 minutes (5250mAh)
Portée maximale : 1.6km
Vitesse maximale : 49km/h
Meilleur prix999,00 € sur Amazon
Avis des utilisateurs

Les plus :
 6 rotor S
 Capteurs Intel
 Pare-soleil, batterie supplémentaire et autres accessoires inclus

Les moins :
 Portée
 Prise en main de la radiocommande peu naturelle pour certains
 Les batteries auraient besoin d’un témoin de charge

Doté d’un capteur 1″, le Typhoon H Plus dispose d’un appareil photo capable de rivaliser avec celui du Phantom. Mieux encore, il est supporté par un grand châssis stabilisé par 6 rotors, capable d’atterrir même si un moteur ne fonctionne plus. Et contrairement au Phantom, le train d’atterrissage escamotable permet de dégager la vue sur 360°.

À ajouter au panier, le système anticollision d’Intel et le suivi d’objets (incluant les modes Follow Me, Point d’Intérêt et Curve Cable pour créer un plan de vol préenregistré), un écran de 7 pouces sur la radiocommande et la batterie de rechange incluse dans le pack, une vraie affaire.

La distance de transmission n’est pas aussi grande qu’on pourrait l’espérer et la construction, en particulier celle de la radiocommande, très proche de l’esthétique classique de l’aéromodélisme peut être rébarbative pour certains, surtout si comparée aux approches et designs beaucoup plus attrayants pour les consommateurs de Parrot ou DJI par exemple.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON

A propos de l'auteur

Image Numérique

Passionnés de photographie numérique et de graphisme, nous partageons notre passion et nos conseils à travers le blog ImageNumerique.fr. Si vous souhaitez nous poser directement vos questions, n'hésitez pas à laisser un commentaire, nous prenons toujours le temps d'y répondre.

Commenter