Tutoriels

10 conseils de pros pour vos portraits photos

Rédigé par Image Numérique

Prenez les plus beaux portraits avec ces conseils simples, mais très efficaces.

Si vous avez toujours voulu photographier vos portraits comme un professionnel, alors c’est votre jour de chance – Nous allons vous révéler les quelques petites astuces à connaitre, pour que vos clichés montent en gamme !

Les portraits sont en réalité assez simples à photographier. Il peut apparaître audacieux d’affirmer cela, cependant, tant que vous avez un appareil photo, un sujet et un endroit approprié, 75% du travail est fait !

La partie la plus compliquée – les 25% restants – est constituée des points les plus sensibles que vous pouvez parfois négliger ou omettre si vous n’y êtes pas sensibilisés. Passons outre l’aspect technique un peu nébuleux pour nous concentrer directement sur l’essentiel.

En effet, si vous avez l’impression que vos portraits sont devenus de plus en plus banals et routiniers, ou simplement si vous souhaitez passer au niveau supérieur pour ce genre photographique, vous êtes au bon endroit.

1-     Planifier votre séance photo

Lorsque vous pensez à une séance photo de portraits, il est relativement simple de foncer appareil en main avec votre modèle et d’espérer le meilleur. Bien que cette stratégie puisse fonctionner, il n’y a rien de mieux que de préparer en amont une liste de quelques lieux dans lesquels vous savez que le décor sera attractif, et ce, à différentes périodes de la journée, et avec différentes conditions météorologiques.

Le temps le plus favorable pour ce type séance est le temps couvert ; les nuages agissant comme un adoucisseur naturel de lumière. Lors des jours plus clarteux, il est préférable de photographier aux abords du lever ou du coucher de soleil, lorsque celui-ci est bas dans le ciel, et que vous pouvez positionner votre modèle juste devant le soleil. Que vous photographiez sur site ou en studio, répétez les techniques que vous utiliserez, afin d’être prêt pour le jour J.

2-     Photographiez avec un objectif à focale fixe

Un objectif à focale fixe est un objectif déjà réglé à des distances définies – de 50, 85 ou encore 135mm – qui sont toutes particulièrement utilisées pour les portraits. L’avantage de la focale fixe est l’ouverture maximale qu’elle procure par rapport aux objectifs, ce qui signifie que vous pouvez plus facilement créer une faible profondeur de champ, et ainsi isoler votre sujet.

>> Découvrez les meilleurs objectifs pour le portrait et comment choisir le vôtre

Un des problèmes que vous pouvez rencontrer lorsque vous photographiez en extérieur, ou encore en studio avec le flash est qu’il est difficile d’obtenir une bonne exposition avec une ouverture réglée à f1/4 ou f1/8. Vous pouvez contourner cette contrainte en utilisant un filtre à densité neutre. En effet, ces filtres réduisent la quantité de lumière entrant dans l’objectif sans modifier la teinte, cela vous permet ainsi de photographier avec des ouvertures larges même en condition de lumière très forte. Les filtres stop ND (neutral density) comme les filtres à ND variable constituent les meilleures options pour les photographes de portrait.

3-     Rechercher la mise au point parfaite

Indépendamment du sujet que vous photographiez, la mise au point est le point crucial de la photographie de portrait. Cependant, la faire correctement est encore plus difficile si vous utilisez une large ouverture de type f/1.8. En effet, avec une ouverture large la profondeur de champ est particulièrement faible, ainsi votre mise au point doit être absolument impeccable et réalisée sur la bonne partie du corps de votre modèle.

Lorsque vous photographiez avec l’ouverture maximale, faites la mise au point sur l’œil de votre modèle le plus proche de vous. Cette technique vous permet de vous assurer que le spectateur posera son regard sur la partie la plus parfaitement nette. Paramétrez votre appareil avec un autofocus point fixe et, à travers le viseur, fixez le collimateur de mise au point au plus proche des yeux de votre sujet lorsque vous composez votre photographie,

Une des problématiques à ce niveau peut être que les cils du modèle peuvent seront choisis comme point d’autofocus, ce qui est d’autant plus problématique pour les clichés très rapprochés. Pour les portraits en pied ou en plan taille, la mise au point sur les yeux reste conseillée mais n’est pas aussi critique que pour un gros plan.

4-     Pensez à votre arrière-plan

Vous l’avez sans doute entendu des millions de fois, idéalement l’arrière-plan doit être clair avec le moins d’éléments possible qui pourraient détourner l’attention sur votre sujet.

Des fonds recommandés peuvent être des éléments de décor plutôt classiques comme un mur ou un feuillage, mais vous pouvez également introduire vous-même des éléments de décor artificiels avec des planches de bois, des matériaux spécifiques ou encore des fonds colorés par exemple.

Une autre façon de simplifier votre fond est de photographier avec une ouverture très large. L’arrière-plan sera projeté hors du point focal, tout en conservant une harmonie au sein de l’image. Cela vaut toujours le coup de regarder pour trouver des objets dans le fond qui pourraient être notables en dehors de la mise au point. En effet, restez à la recherche de lumières vives, de personnes, ou encore d’objets lumineux comme les lampadaires pour obtenir des arrières plans intéressants.

5-     Utiliser un ISO automatique pour vous assurer de clichés sans tremblements

Lorsque vous êtes au milieu de votre séance photo à diriger votre modèle et vous concentrer sur des choses tels que la mise au point, il est facile d’oublier de garder un œil sur la vitesse d’obturation. Avec un ISO automatique, votre appareil sélectionnera automatiquement le niveau ISO le plus faible possible permettant une vitesse d’obturation assez rapide pour éviter tout tremblement de l’appareil. De nombreux appareils vous permettent même de sélectionner manuellement une vitesse minimum d’obturation plus rapide encore que celle que votre appareil sélectionnerait automatiquement.

La fonction Auto ISO vous permet de fixer la sensibilité minimum, qui, selon l’appareil est souvent un ISO 100 ou 200 jusqu’au niveau maximum auquel vous souhaitez monter. Une option plutôt raisonnable est de fixer le maximum à ISO 1600. Ce niveau est bien plus élevé que le niveau souhaité à ISO 100, mais il vous assurera des images toujours très nettes si l’intensité lumineuse venait à changer rapidement. Malgré tout, n’oubliez pas que votre appareil sélectionnera toujours la plus faible sensibilité possible.

6-     Travaillez avec la Lumière, pas contre elle

En dehors de votre modèle, la lumière est l’aspect le plus important des photographies de portrait, et sans une bonne lumière, vos images paraitront ternes et ennuyeuses.

La lumière est en quelque sorte l’ingrédient magique de la photographie, et vous serez surpris du peu dont vous en nécessitez réellement. Photographier votre sujet assis a cote d’une fenêtre est souvent un bon moyen de vous assurer d’un arrière-plan propre avec une atmosphère chaleureuse. Avec ce type d’image, n’ayez pas peur d’utiliser un niveau d’ISO élevé, un ISO 3200 par exemple, avec une correction d’exposition pour contrôler la luminosité.

Dans les situations où la luminosité est faible, vous pouvez considérer d’ajouter votre propre flash. Vous obtiendrez les meilleurs résultats avec un flash hors appareil photo. Si vous n’en avez jamais utilisé auparavant, son utilisation est beaucoup plus simple que vous pouvez le penser. Un flash annexe, un déclencheur et un réflecteur sont les seuls éléments dont vous avez réellement besoin pour commencer et obtenir un rendu très accrocheur, même avec si votre technique reste relativement basique.

7-     Photographier au niveau de votre sujet

L’une des positions d’appareil la plus efficace pour photographier les portraits est la position juste au-dessus des yeux de votre sujet, celui-ci regardant très légèrement vers le bas. Cette inclinaison doit être si légère, qu’il n’est pas possible pour le public de s’en apercevoir.

Bien sûr vous serez tentez de créer une histoire autour de vos portraits, vous pourrez ainsi décider de photographier en contre-plongée – du bas vers le haut – pour rendre votre modèle plus puissant et/ou dominant. A contrario, la photographie de votre sujet en plongée – du haut vers le bas – donnera une taille plus petite à votre sujet et/ou donnant une impression de soumission.

Quand vous photographiez des enfants ou encore des animaux domestiques, une erreur fréquente des photographes est de rester debout pour photographier, ce qui donne une image avec une composition assez faible et un rendu relativement banal où le sujet est bien souvent trop petit dans le cadre, et/ou pris avec un angle peu flatteur. Pour éviter cela, mettez-vous au niveau de votre sujet, le rendu de vos cliches en sera tout de suite amélioré.

8-     Guidez et dirigez votre sujet

Demandez simplement à quelqu’un de se tenir debout en face d’un appareil photo et de sourire est souvent bien insuffisant pour plus qu’un cliché rapide. Pour obtenir une série travaillée, expliquez à votre modèle ce que vous recherchez, et si nécessaire, prenez la pose pour montrer le fond de votre pensée.

Avant une séance, cherchez des idées de pose dans des livres ou magazines que vous souhaitez que votre sujet adopte, en plus d’un certain nombre d’idées sur lesquelles vous travaillez habituellement, cela rendra votre séance bien plus intéressante.

Une façon de commencer votre séance portrait, que vous travailliez avec un modèle professionnel ou un(e) ami(e), est de leur demander de faire des grimaces à l’appareil. Cela vous aidera vous et votre sujet à vous détendre, et il n’est pas rare également d’obtenir des cliches très intéressants lors de cet exercice.

9-     Travaillez sur un sujet personnel

Un des meilleurs moyens de vous motiver, et de donner un sens à votre photographie est de poursuivre un projet personnel suivant un thème. Le thème peut être très large comme très restreint selon vos envies, et peut être basé sur des techniques, un style d’éclairage ou encore de montage.

Des thèmes peuvent être par exemple : photographier des étrangers contre un mur blanc de votre ville, des portraits de visages éclairés au flash, une série sur les hommes à barbe, le thème du noir et blanc, des portraits photographiés avec une faible luminosité, des individus au travail, des personnes portant des chapeaux… Et la liste des possibilités est presque infinie !

Travailler sur un projet à thème vous permet de vous focaliser sur les variables, en l’occurrence vos différents modèles, alors que le lieu ou encore l’approche photographique peuvent rester sensiblement les mêmes suivant une certaine cohérence. Constituer un ensemble artistique, une œuvre singulière pourra vous prendre seulement quelques heures ou alors quelques années. C’est votre projet, faites donc en sorte de trouver un thème qui colle à vos envies et à votre manière de travailler.

10-   Développez un style d’édition propre

Avoir un style photographique, peut bien souvent trouver son origine dans des projets personnels thématiques. Alors que vous vous focalisez sur une technique spécifique ou une approche esthétique particulière, vous pourrez très vite voir se dégager un style qui vous est propre. L’édition, sous-entendu la retouche, peut parfois être aussi importante, et trouver votre voie à travers l’édition est également un très bon moyen non seulement de différencier votre travail de celui des autres photographes, mais également d’apporter une touche très professionnelle à vos rendus. Attention, les portraits peuvent être difficiles à éditer correctement, car on peut facilement en faire beaucoup trop, en comparaison de l’édition de paysages par exemple. De plus, il vous faut faire avec les nuances de couleur de peau pour les faire apparaitre les plus naturelles possible, même en utilisant des effets tels que le retro-colouring ou encore des techniques de désaturation.

Prenez vos cliches en format raw, et travaillez-les aussi naturellement que possible dans un premier temps, utilisez Photoshop ou un autre outil de retouche pour mettre des effets ensuite, le niveau de contrôle de retouche y étant beaucoup plus fin que sur les outils de travail sur fichier raw. Malgre tout, la conversion en noir et blanc reste pour autant meilleure en format Raw.

A propos de l'auteur

Image Numérique

Passionnés de photographie numérique et de graphisme, nous partageons notre passion et nos conseils à travers le blog ImageNumerique.fr. Si vous souhaitez nous poser directement vos questions, n'hésitez pas à laisser un commentaire, nous prenons toujours le temps d'y répondre.

Commenter